Jason Bourne, La Momie, Rogue Nation & Fury Road

Où je vous parle de quatre films vus récemment – Jason Bourne, La Momie, Mission Impossible 5 : Rogue Nation, et Mad Max: Fury Road – et où l’on a dit pas le physique.

Jason Bourne - Matt Damon -Caro Bleue Violette

Jason Bourne – Paul Greengrass (2016)

Entre Jason Bourne et moi, c’est une histoire d’amour qui dure depuis 2002.

Lectorat du blog : Oh l’autre hé, non mais comment elle prend ses fantasmes pour la réalité ! Si on la laisse faire, dans deux secondes, elle nous explique que ça fait 16 ans qu’elle est en cavale avec lui.

Oh ça va, bande de relou-e-s, je reformule.

Entre la FRANCHISE Jason Bourne et moi, c’est une histoire d’amour qui dure depuis 2002. J’ai vu The Bourne Identity (La Mémoire dans la peau), The Bourne Supremacy (La Mort dans la peau) et The Bourne Ultimatum (La Vengeance dans la peau) un nombre de fois honteusement élevé ; et si je devais choisir entre Jason Bourne et James Bond, je choisirais Jason sans la moindre hésitation.

James Bond : Hein ? Mais pourquoi ? Je croyais que tu étais dingue de moi depuis ton enfance ? Bon d’accord, je sais que tu n’aimes pas ma phase Roger Moore, mais tu as un gros crush sur Sean Connery, non ? Et tu adores Timothy Dalton ! Et même si tu trouves que les films durant ma période Brosnan ressemblent plus aux aventures de l’Inspecteur Gadget Version High Tech qu’à celle d’un agent secret du MI6, tu craques cependant pour le beau Pierce, n’est-ce pas ? Et Daniel Craig ? Je sais que tu kiffes Daniel ! Alors pourquoi tu ne m’aimes pluuuuuuus ? Pourquoi tu me préfères ce petit parvenu de Jason Bourne ?

Lectorat du blog : Non mais James, laisse tomber, cette fille est un vrai cœur d’artichaut, elle a un nouveau crush fictionnel toutes les cinq minutes ! Ah voilà, il pleure maintenant, t’es contente de toi, Caro ? Regarde dans quel état tu nous l’as mis ! Allez James, viens boire une petite vodka-martini avec nous pour te consoler.

James Bond : D’accord mais seulement si elle est préparée…

Lectorat du blog : Au shaker, pas à la cuillère, on saiiiiiiit.

Jason Bourne - Matt Damon et Julia Stiles - Caro Bleue Violette

Etant fan des aventures de Jason Bourne, j’étais donc ravie lorsque Matt Damon a accepté de rempiler pour un quatrième épisode. Eh bien j’aurais mieux fait de rester couchée et Jason aussi. De préférence dans le même lit. Huhu.

James Bond : Bouuuuuuuuh-ouuuuuuuuh !

Moi : Mais purée, filez-lui son martini !

Lectorat du blog : Deux secondes, on ne trouve pas ton shaker ! Si tu étais moins bordélique aussi…

Moi : C’est normal, je n’en possède pas. Mais j’ai des cuillères !

James Bond : Bouuuuuuuuh-ouuuuuuuuh !

Jason Bourne - Alicia Vikander - Caro Bleue Violette

Les trois premiers films possèdent le même arc narratif : Jason Bourne est amnésique et cherche à reconstituer son passé d’ex-agent de la CIA, tout en tentant d’échapper à ses anciens employeurs qui ont moyennement bien pris sa démission, parce que hé ho, t’es bien mignon Jason, mais on ne quitte pas le projet Treadstone comme ça, c’est que ça nous coûte des ronds de former des agents pour nos black operations.

C’est haletant, on visite de nombreuses villes européennes (avec des crochets par l’Inde, le Maroc et les Etats-Unis) et on regarde Matt Damon jasonbourner (si, si, c’est un verbe) pendant trois fois deux heures avec bonheur et un filet de bave coulant sur le menton (#GrosseMidinette). De plus, j’aime beaucoup les trois actrices principales de la trilogie : Franka Potente, Julia Stiles et Joan Allen. Enfin, on a Karl Urban en bonus dans The Bourne Supremacy, et j’adore Extreme Ways (Moby), la theme song de la série.

Le hic, c’est qu’à la fin de The Bourne Ultimatum, Jason retrouve la mémoire : il fallait donc trouver un nouvel arc narratif, si possible aussi passionnant que le premier, pour Jason Bourne. Ce que les scénaristes de ce nouvel opus n’ont pas réussi à faire.

Je n’aurais jamais cru écrire cela un jour mais JE ME SUIS ENNUYEE DEVANT UN JASON BOURNE.

James Bond : Bien fait. Ça t’apprendra à me tromper avec Bourne et à ne pas avoir de shaker !

Moi : Oh toi, tais-toi ! Prends ton martini-cuillère, va chouiner ailleurs et reviens me parler quand tu seras incarné par Idris Elba. Kevin ! Dégage 007 du blog, s’il te plaît !

Lectorat du blog : Kevin ?

Moi : Costner. Quand il ne tourne pas, il me sert de bodyguard. 

James Bond : And Iiiiiiiiiiiiii will always love yoooooooou…

Jason Bourne : Dites, c’est moi ou cette chronique est en train de virer au grand n’importe quoi ? Tu es censée parler de mon dernier film, là.

Moi : Ah oui, pardon Jason. Tiens puisque tu es ici, résume-nous donc l’histoire.

Jason Bourne : Je vis dans la clandestinité depuis la fin de The Bourne Ultimatum lorsque Nicky Parsons vient me faire une révélation sur mon passé, ce qui va me pousser à aller de nouveau titiller la CIA qui me recherche toujours. Sinon qu’est-ce que tu entends exactement par je me suis ennuyée devant un film de

Moi : Désolée Jason, mais je n’ai pas vraiment le temps de discuter avec toi, comme tu viens de le faire remarquer je suis en pleine chronique. Kevin ! Raccompagne Mr Bourne à la page d’accueil, s’il te plaît.

Jason Bourne - Tommy Lee Jones - Caro Bleue Violette

Que ce soit le scénario, le rythme ou le cast, rien ne fonctionne dans Jason Bourne.

L’intrigue est inintéressante et même si les scénaristes ont essayé de relier l’arc narratif à celui des trois premiers films, le lien est si forcé qu’on n’y croit pas une seule seconde. De plus, le traitement du personnage de Nicky Parsons (Julia Stiles) m’a tellement agacée qu’il m’a fait décrocher du film au bout d’une demi-heure. C’est d’ailleurs le seul véritable grief que j’ai envers la trilogie Bourne : les protagonistes féminines, qui ont pourtant du potentiel et sont interprétées par de bonnes actrices (Franka Potente, Joan Allen et Julia Stiles), sont systématiquement sous-exploitées.

Comme c’était la première fois que je la voyais à l’écran, je me suis d’ailleurs demandé si c’est l’indigence de son rôle qui fait que je n’ai pas du tout été convaincue par la prestation d’Alicia Vikander – personnage féminin principal de Jason Bourne – ou si l’actrice manque tout simplement de charisme.

Quant à Matt Damon, il s’implique tellement peu dans son rôle que je suis demandé durant tout le film où était passé Jason Bourne.

Il y a aussi Tommy Lee Jones… qui joue Tommy Lee Jones. Ce dont je ne peux pas vraiment me plaindre parce que Tommy Lee Jones joue toujours Tommy Lee Jones et que j’adore Tommy Lee Jones.

Un point positif ? Il y a Vincent Cassel, et surtout la voix sexy de Vincent Cassel. Et j’ai bien aimé le petit twist final, c’est d’ailleurs le seul moment du film où l’on a l’impression de voir enfin Jason Bourne – dommage que ce soit aussi la toute dernière scène du film.

Bref, on va faire comme pour Indiana Jones : s’en tenir à la trilogie d’origine et prétendre que le numéro 4 n’existe pas !

La momie 2017 - Affiche du film - Caro Bleue Violette

The Mummy (La Momie) – Alex Kurtzman (2017)

Poursuivant son diabolique objectif de saccager toutes nos franchises adorées (j’aime beaucoup le film de 1999 – qui était déjà lui-même le remake d’un film de 1932), Hollywood s’est réveillée un beau matin en se disant : tiens, et si on rebootait La Momie ?

A ce moment-là, on aurait pu s’attendre à ce que la malédiction de Toutânkhamon s’abatte immédiatement sur la cité du cinéma, mais comme il n’en fut rien, Hollywood eut une seconde idée :

– Non seulement on va rebooter La Momie, mais en plus on va mettre Tom Cruise dedans !

Moi : Ohé Toutânkhamon ! C’est quand tu veux, là, hein. 

Toutânkhamon : Qu’est-ce qu’il y a ?

Moi : Il y a qu’Hollywood veut rebooter La Momie ! Avec Tom Cruise !

Hollywood : Non mais promis, ça va être chouette ! Tom pourra même faire de la moto au milieu des pyramides.

Toutânkhamon : Oh dites donc mais ça va être super cool ça ! J’ai vraiment envie de voir ce film !

Moi : Ah ben d’accord. Donc le mec nous les brise depuis un siècle avec sa malédiction mais quand on a réellement besoin qu’il fasse le job, il n’y a plus personne parce que Sa Majesté trouve ça cool de regarder Tom Cruise faire vroum-vroum entre Khéops et Khéphren.

Mykérinos : Et moi ?! On m’oublie toujours ! C’est pas juste !

Moi : Tu n’avais qu’à avoir un nom commençant par un k, tu nous aurais moins fait suer en cours d’histoire. Sinon tu sais quoi, Toutânkhamon ? Tu t’es bien fait avoir parce que The Mummy ne se passe pas en Egypte et que Tom ne fait même pas de moto dedans ! Je sais, moi aussi j’étais surprise, parce que j’étais persuadée qu’il s’agissait d’une condition sine qua non stipulée dans tous ses contrats.

La momie 2017 - Tom Cruise - Caro Bleue Violette

Nick Morton (Tom Cruise) est un soldat basé en Irak qui occupe ses loisirs à dénicher des antiquités précieuses afin de les revendre au marché noir. Suite à un concours de circonstances il tombe sur un tombeau égyptien – ce qui, au beau milieu de l’ancienne Mésopotamie, est légèrement chelou.

Nick et Jenny Halsey (docteur en archéologie et love interest de Nick qui ne sert pas à grand-chose, à part crier toutes les cinq minutes « Nick ! ») descendent donc dans le tombeau, où ils découvrent le sarcophage d’une ancienne princesse égyptienne. Ils décident de ramener leur trouvaille en Angleterre et c’est là que ça commence à sérieusement partir en baba ganoush.

Leur avion s’écrase. Jenny (Annabelle Wallis) réussit à s’éjecter en parachute mais pas Nick – cependant, étant donné qu’il s’agit de Tom Cruise, il sort bien évidemment du crash sans la moindre égratignure.

La momie : Excuse-moi mais t’es un peu de mauvaise foi, là. C’est grâce à moi qu’il survit !

Oui bon d’accord, elle a raison, pour une fois, ils se sont fendus d’une explication à propos du fait que les personnages joués par Tom Cruise semblent toujours être dotés d’un squelette en titane : Tom est effectivement ressuscité par la momie qui en veut à son corps – ce qui s’explique par le fait que la dernière fois qu’elle a vu Tom c’était dans Top Gun.

Toutânkhamon : Ah non, on ne critique pas le physique, c’est pas sympa ! 

La momie : En plus, ce n’est pas vrai, la dernière fois que j’ai vu Tom c’était dans Rogue Nation.

Toutânkhamon : Je ne l’ai pas encore regardé, il est bien ?

Moi : Non il est nul, j’en parle d’ailleurs juste après votre film. 

La momie 2017 - Caro Bleue Violette

Je disais donc que Tom est possédé par la momie, au point qu’il se met carrément à parler en ancien égyptien ; ajoutez à cela le fait que la momie ressemble fortement à Regan MacNeil dans ses moments les moins fraîcheur Narta…

Toutânkhamon : Meuf, je suis sérieux, arrête avec le physique.

… et on commence à se demander si en plus de rebooter La Momie, ils n’ont pas également tenté de rebooter L’Exorciste au passage.

A ce moment-là, n’étant guère captivée par le film, j’ai décroché. Je commençais même à somnoler lorsque j’ai entendu que le patron de Jenny s’appelait Dr Jekyll.

Moi : Heeeeeeeein ?! Qu’est-ce que quoi ?! Que vient faire le Dr Jekyll là-dedans ?! Qu’est-ce que c’est que ce crossover plus moisi que le corps de la momie ?

Toutânkhamon : On. A. Dit. Pas. Le. Physique. 

La suite du film est une série de péripéties prévisibles que j’ai vaguement suivies d’un œil. J’en ai vu suffisamment pour constater qu’il y a quelques jumpscares et que Tom Cruise essaie d’être drôle, mais comme il ne possède pas le génie comique de Brendan Fraser ou de John Hannah (La Momie 1999), les tentatives d’humour de son personnage tombent à plat.

Finalement, peut-être que voir Tom faire de la moto entre Khéops et Khéphren aurait un peu plus retenu mon attention.

Mykérinos : Et moiiiiiii ! Personne ne pense jamais à moi !

La momie : Si j’ai bien compris, tu n’as pas aimé mon film ?  Toutânkhamon ! Lâche ta malédiction sur cette insolente !

Toutânkhamon : C’est-à-dire que j’aime bien son blog…

La momie : Ah ben d’accord le mec nous casse les bonbons depuis cent ans avec sa malédiction mais quand on a besoin qu’il la colle dans le museau d’une impudente, il n’y a plus personne !

Moi : Exactement ce que je disais en début de chronique, même si là je t’avoue que ça m’arrange bien. Sinon j’ai cru comprendre qu’avec ce film, le studio comptait lancer une franchise à la Marvel ou DC Comics, baptisée Dark Universe. Juste un conseil les mecs : laissez tomber !

Edit Septembre 2018 : Je viens d’apprendre que suite au four qu’a fait La Momie, ils ont suivi mon conseil et ils ont effectivement abandonné le projet du Dark Universe. 

Mission Impossible Rogue Nation - Tom Cruise - Caro Bleue Violette

Mission Impossible 5 : Rogue Nation – (Christopher McQuarrie – 2015)

Autant j’aime bien le premier Mission Impossible (réalisé par Brian de Palma et sorti en 1996), autant je trouve qu’à partir du second volet de la saga c’est devenu de plus en plus n’importe quoi. La franchise s’est transformée en ce que j’appelle le Tom Cruise Cascadeur Show (même si j’avoue admirer le fait qu’il réalise lui-même ses cascades, dont certaines sont franchement impressionnantes) ; et plus on progresse dans la série, plus ça part en ratatouille au niveau du scénario – et du visage de Tom.

Toutânkhamon : ON A DIT PAS LE PHYSIQUE, NOM D’UN HIÉROGLYPHE !

Ce cinquième opus se distingue particulièrement en la matière : l’intrigue est tellement confuse que je n’y ai pas compris grand-chose. De plus, ils ont eu la mauvaise idée de choisir deux acteurs qui se ressemblent pour respectivement incarner le méchant de l’histoire et le patron du MI6 : résultat, j’ai passé une partie du film à les confondre, ce qui m’a encore plus embrouillée.

Le reste du temps, je l’ai passé à me dire que Rebecca Ferguson – qui joue Ilsa Faust, le personnage féminin principal – ressemble beaucoup à Romy Schneider (ce qui m’a donné envie de revoir les Sissi, parce que chaque fois que je pense à Romy, j’ai envie de revoir les Sissi) ; et à me demander si son prénom, et le fait que certaines scènes se déroulent à Casablanca, était un clin d’œil à l’un de mes films favoris, Casablanca, dont l’héroïne s’appelle Ilsa.

Lectorat du blog : Ah ben d’accord, paie ta meuf qui n’a rien suivi et qui vient ensuite chouiner qu’elle n’a rien capté.

Ah mais si ! J’ai saisi l’essentiel de Rogue Nation : Tom s’accroche à un avion en vol. Tom casse la figure à des vilains-pas-beaux. Tom se balance de câble en câble dans les coulisses d’un opéra. Tom fait de l’apnée pendant plus de six minutes. Tom fait le fifou en voiture. Tom fait de la moto, mais pas entre Khéops et Khéphren.

Mykérinos : Tu as encore oublié de me citer !

Mission Impossible Rogue Nation - Tom Cruise et Rebecca Ferguson - Caro Bleue Violette

En fait, Mission Impossible c’est comme les Martine, mais avec Tom Cruise dans le rôle principal et avec vachement plus de cascades. 

A noter toutefois qu’ils ont fait des efforts en ce qui concerne la protagoniste féminine, en essayant de faire du personnage d’Ilsa Faust l’égal de celui d’Ethan Hunt ; néanmoins, le plan d’Ilsa qui sort de la piscine en bikini n’était absolument pas nécessaire – ou alors il fallait également montrer Tom en petit slip de bain (c’est la momie qui aurait été contente). J’ai toutefois apprécié le fait qu’il n’y ait pas de romance entre Ethan et Ilsa. Cela dit, Ilsa reprenant du service dans Mission Impossible 6, je sens le coup arriver gros comme une pyramide de Gizeh.

Mykérinos : Laquelle ?

Moi : Khéops ou Khéphren.

Mykérinos : Je te déteste !

Mad Max Fury Road - Max (Tom Hardy) - Caro Bleue Violette

Mad Max: Fury Road – George Miller (2015)

J’ai une confession à vous faire : je n’ai jamais vu Mad Max. J’étais cependant certaine que c’était le cas, car il me semblait avoir des réminiscences du film, mais en regardant Fury Road, j’ai réalisé que je n’avais jamais vu le Mad Max d’origine – pas plus que ses suites.

Lectorat du blog : Non mais la honte.

Je me suis alors demandé d’où sortaient mes vagues souvenirs de gens encore plus mal fringués que moi qui errent parmi des dunes de sable, et j’ai fini par trouver : du clip de We Don’t Need Another Hero, chanson interprétée par Tina Turner et figurant sur la bande originale de Mad Max 3.

Lectorat du blog : NON MAIS LA HONTE.

Attendez ce n’est pas fini. Pour une raison que je ne m’explique pas autrement que par le fait que ma mémoire se prend pour un shaker et mélange allègrement mes souvenirs d’enfance comme s’ils étaient les ingrédients d’un cocktail, j’étais jusqu’à présent persuadée que We Don’t Need Another Hero était la chanson-thème du film L’Aventure des Ewoks (1984).

Lectorat du blog : NON. MAIS. LA. HOOOOOOONTE.

Mad Max Fury Road - Furiosa, Nux et les filles - Caro Bleue Violette

Mad Max: Fury Road est un road-movie apocalyptique qui raconte l’histoire d’un groupe de fous du volant qui se coursent à travers le désert en se canardant, le tout en gaspillant allègrement l’essence dont ils manquent pourtant, étant donné que c’est devenu une ressource rare. Tout ça parce que Furiosa (Charlize Theron), un des lieutenants d’Immortan Joe (l’espèce de gourou d’une secte cheloue qui tient la population sous sa coupe en contrôlant l’accès à l’eau potable), a décidé de trahir ce dernier et de déserter en emmenant avec elle les jeunes femmes qui composent le harem de son chef. Max Rockatansky (Tom Hardy), qui avait été capturé par les sbires de Joe, se retrouve impliqué dans leur fuite.

Et c’est tout. Il ne se passe pratiquement rien d’autre de tout le film.

Or, comme les courses-poursuites en voiture c’est marrant deux minutes mais beaucoup moins lorsqu’elles durent deux heures (surtout quand il n’y a pas Satanas et Diabolo dedans) (#RéférenceDeVieille), et qu’il y a très peu de dialogues, je me suis donc prodigieusement ennuyée durant la plus grande partie de Fury Road.

Au point que j’ai commencé à me poser les questions existentielles suivantes : pourquoi donc Tom Hardy, que je trouve terriblement monolithique, a-t-il autant d’admiratrices ? Pourquoi diable les personnages ne roulent-ils pas à l’énergie solaire, histoire de préserver le peu de pétrole qu’il leur reste pour les urgences (et non, Immortan Joe, récupérer ses esclaves sexuelles N’EST PAS UNE URGENCE) ? Comment peut-on appeler sa gamine Furiosa et y-a-t-il des parents fans du film qui ont essayé de tenter le coup auprès de l’état-civil ?

– Quel prénom avez-vous choisi pour votre fille ?

– Furiosa.

– Vous êtes sûrs ?

– Oui. Si l’humanité continue ainsi à maltraiter et piller notre planète, il y a de fortes probabilités pour notre môme doive un jour vivre dans un monde semblable à celui de Mad Max. On s’est donc dit qu’avec un tel prénom elle aurait peut-être plus de chances de s’en sortir.

– L’argument se tient. Allons-y pour Furiosa ! 

Après tout, il paraît qu’il existe un déterminisme du prénom. Du coup, on devrait peut-être arrêter de se moquer des gens qui ont baptisé leur fille Katniss après le succès d’Hunger Games. D’autant que personnellement, avec mon prénom de tortue – et la coordination qui va avec – je pense que je serais mal barrée dans l’arène. 

Il faut admettre que Furiosa est sans conteste la véritable héroïne de Fury Road : personnage fort et émouvant (et superbement interprété par Charlize Theron), elle aurait non seulement mérité d’être beaucoup plus développée, mais également d’avoir son moment de gloire final, au lieu de se retrouver dans la position de demoiselle en détresse à la rescousse de laquelle Max doit voler. D’autant que ce dernier n’a aucun intérêt dans l’histoire, et fait plus décoration qu’autre chose durant une bonne partie du film. Il est donc d’autant plus exaspérant que ce soit tout de même Max qui sauve la mise à Furiosa à la fin, alors que cela aurait dû être le contraire. 

Autre aspect négatif : l’univers n’est jamais réellement explicité, ce qui fait que si l’on n’a pas vu les trois premiers Mad Max, on ne comprend presque rien au contexte. 

Outre la prestation de Charlize Theron (et celle de Nicholas Hoult, dont j’ai beaucoup aimé le personnage de Nux), je concède néanmoins un autre point positif au film : la photographie, signée John Seale, est splendide.

Mad Max Fury Road - Furiosa (Charlize Theron) - Caro Bleue Violette

Pour conclure cet article, j’aimerais adresser un conseil à George Miller, le réalisateur des films Mad Max : George, si tu veux continuer la série, laisse tomber Max et concentre-toi plutôt sur Furiosa.

Et mets des Ewoks. Tout est toujours mieux avec des Ewoks dedans. Je suis certaine que George Lucas t’en prêtera quelques-uns si tu le lui demandes. Ne serait-ce que pour une question de solidarité entre George adeptes du reboot de leur franchise ! 

17 réflexions au sujet de « Jason Bourne, La Momie, Rogue Nation & Fury Road »

  1. Merci de m’avoir bien fait rire avec cet article (mention spéciale pour les guests Toutânkhamon et Mykérinos).
    Grâce à toi je sais que ça ne vaut pas la peine d’essayer de voir la 2e moitié de Rogue Nation, la première ne m’avait déjà pas convaincue. Ni celle de Fury Road, vu que moi non plus je n’ai pas vu les autres Mad Max (non mais la honte), et que je n’ai rien compris et me suis ennuyée à mourir pendant les 30 mn que j’ai regardées.

    • Ah toi aussi tu as décroché de Rogue Nation ? D’habitude, même si je trouve les scénarios idiots, Tom arrive quand même à retenir un minimum mon attention dans les Mission Impossible, mais alors dans celui-ci rien à faire !

      Pour Fury Road, je pense qu’il est plus difficile d’entrer dans l’univers si l’on n’a pas vu la trilogie d’origine.
      J’ai passé le film à me demander pourquoi les personnages faisaient ceci ou ne faisaient pas cela – puis sérieusement, pourquoi n’utilisent-ils pas l’énergie solaire ?! Avec la cagnasse qu’il fait, c’est quand même la première chose qui aurait dû leur venir à l’esprit non ? Ça m’a turlupiné tout le film ^^ !

  2. Ah la la qu’est-ce que j’ai ri en lisant ton article ! Et moi j’ai tout bonnement refusé de voir le remake de La Momie (qui est un de mes films favoris) et ton billet me conforte dans mon choix ! :p

    • Sage décision pour La Momie 2017 ! Sa TomCruisification ne lui a pas fait du bien, la pauvre. Puis Imhotep dans La Momie 1999 a quand même un peu plus de classe que cette momie-là ^^

    • Merci beaucoup !

      Pour l’instant je ne partage effectivement pas l’engouement que suscite Tom Hardy. C’est un beau mec, ça d’accord, là je comprends. Mais il est aussi loué pour son jeu d’acteur et là… je sèche ^^ !

  3. J’ai rigolé du début à la fin de ton article, mention spéciale pour James Bond et Mykérinos les laissés pour compte …
    Je partage ton point de vue sur Jason Bourne !
    Continue tes articles sous forme de dialogues j’adore …
    Béa

    • Pauvre Mykérinos ^^
      James, lui, s’en remettra. Je l’ai vu l’autre soir d’ailleurs, dans Casino Royale (mon film James Bond favori), ça avait l’air d’aller 😛
      Et merci !

  4. J’ai beaucoup aimé les premiers Jason Bourne mais je ne sais pas si j’ai vu le troisième et donc la vraie fin.
    Je n’ai pas vu la Momie car j’aimais les deux films avec Brendan Fraser et je n’ai pas vu le 3ème (une fois de plus comme la trilogie Bourne).
    J’ai bien aimé les Mission Impossible, tous sans exception.
    Et je n’ai pas aimé Mad Max, c’est vrai que sans Satanas et Diabolo c’est pas drôle les courses !

    • Le troisième film de La Momie avec Brendan Fraser n’est pas franchement pas top. Déjà ne serait-ce que parce que Rachel Weisz n’a pas repris son rôle et a été remplacée. Or dans La Momie ce qui fonctionne surtout c’est le trio Fraser-Weisz-Hannah.

      Et nous sommes bien d’accord pour Satanas & Diabolo ^^ !

  5. Hahahah j’ai bien bien ri.
    J’ai pas encore lu la 3ème chronique mais les 2 premières m’ont bien fait rire x)
    Je n’ai vu AUCUNE de ces licences !! Aucune, aucun film, rien nada ! Et du coup bah j’ai pas trop envie d’essayer XD

    • La Momie de 1999 est chouette ! J’aime moins les deux suites en revanche. Le second film est tout de même sympa à regarder, le troisième est une cata.
      Et évidemment tu peux faire l’impasse sur La Momie version Tom Cruise ^^ !

      La trilogie originelle des Jason Bourne est vraiment bonne, si tu aimes ce genre de films.

      Le premier Mission Impossible est cool, le second passe encore – à partir du troisième ça part en vrille.

      Pour Mad Max, je sais que la trilogie d’origine est culte pour beaucoup de gens. Fury Road a également plu à pas mal de monde, donc ça peut potentiellement le faire pour toi 🙂

  6. Je n’ai vu que Mad Max et je suis d’accord avec toi que Furiosa est la véritable héroïne du film. Tom Hardy est très moyen dans le rôle de Mad Max. Pour les autres films, je ne les ai pas vus. J’avais vu La momie autrefois et les Jason Bourne, ainsi que les deux premiers Mission Impossible (je me suis endormie pour le 2e). Bon sinon, ce que tu écris est bien sûr très drôle ! 😀

    • Pour l’instant je n’ai vu Tom Hardy que trois fois à l’écran (enfin il a aussi joué des petits rôles dans d’autres films que j’ai vus mais je ne me souviens pas spécifiquement de lui dedans) : en Bane dans The Dark Knight Rises où je ne l’ai pas trouvé très bon ; dans Inception où il ne m’a pas particulièrement marquée ; et donc dans Fury Road où j’ai passé le film à me demander pourquoi tout le monde fait un tel pataquès de cet acteur. Donc j’attends toujours de comprendre le phénomène Tom Hardy 😛

      Le second Mission Impossible n’est pas génial mais reste encore regardable, à partir du 3 c’est vraiment la grosse dégringolade. Puis j’aime bien l’actrice Thandie Newton qui joue dedans.

      (et merci ^^)

Dites un truc chouette, un truc à paillettes, un truc qui fait des claquettes ou même un truc qui n'a ni queue ni tête :-)