Où je maudis les scénaristes d’Homeland

Non parce qu’à un moment, trop c’est trop. Je veux bien être une spectatrice sympa mais tous les scénaristes savent qu’il y a des trucs qu’il ne faut pas me faire. So that’s it, Homeland screenwriters, je vous maudis, vous ainsi que votre descendance sur les sept prochaines générations !

Non mais.

A présent, je peux vous parler des séries que j’ai vues de septembre à décembre 2015. Garanti sans spoilers !

Claire Danes, Mandy Patinkin et Rupert Friend dans la saison 5 d'Homeland

Continuer la lecture

Zero Dark Thirty – Kathryn Bigelow

Film vu en 2013 et initialement chroniqué en 2014 sur la V2 du blog (oui, heureusement que je prends des tonnes de notes ^^)

Zero Dark Thirty est indubitablement le film qui m’a le plus marquée en 2013. Trois raisons m’ont poussée à aller le voir : son sujet (la traque et la capture d’Oussama Ben Laden), la polémique qu’il a soulevée aux Etats-Unis à sa sortie, et la pluie de nominations et de récompenses qu’il a reçue. J’en suis sortie ébranlée, pleine d’émotions et de réflexions contradictoires, et totalement incapable de dire si j’avais aimé ce film ou pas.

Affiche du film Zero Dark Thirty

Continuer la lecture

Argo, histoire d’une exfiltration

Film vu et initialement chroniqué en mai 2015

Tout le monde (enfin tout le monde qui ne ronflait pas en cours d’histoire :mrgreen: ) a entendu parler de la fameuse prise d’otages de Téhéran de 1979, au cours de laquelle des étudiants iraniens prirent d’assaut l’ambassade américaine et y retinrent captifs une partie des employés pendant plus d’un an. En revanche, on connaît moins l’aventure de ces six diplomates (quatre hommes et deux femmes) qui réussirent à s’enfuir le jour de l’attaque et à se réfugier à l’ambassade canadienne, d’où la CIA les a ensuite exfiltrés à l’aide d’un subterfuge consistant à les faire passer pour l’équipe de tournage d’un film de science-fiction. C’est l’histoire de cette exfiltration que raconte Argo.

Ben Affleck dans Argo

Continuer la lecture

J.Edgar, un biopic convaincant

Film vu et chroniqué en 2012 sur la V1 du blog

John Edgar Hoover a fait du célèbre Federal Bureau of Investigation ce qu’il est aujourd’hui : nommé directeur du FBI en 1924 à l’âge de 29 ans, il le resta jusqu’à sa mort en 1972, régnant ainsi près de 48 ans sous huit présidents. Il fut l’une des figures les plus puissantes, les plus controversées et les plus énigmatiques du 20ème siècle : à la fois craint et admiré, honni et révéré, il dissimulait cependant des secrets qui auraient pu ruiner sa carrière. 

Leonardo DiCaprio dans J. Edgar

Continuer la lecture

The Descendants, un coup de cœur inattendu

Film vu et chroniqué en 2012 sur la V1 du blog

Hawaï. A la suite d’un accident de bateau, Elizabeth King est plongée dans un coma irréversible. Son mari, Matt, se retrouve alors seul pour s’occuper de leurs deux filles de 17 et 10 ans, Alexandra et Scottie. Parallèlement, Matt doit décider à quel promoteur il va céder la terre que sa famille possède depuis plus d’un siècle sur l’île de Kauai (et que la loi l’oblige à vendre), en accord avec ses nombreux cousins. Pour couronner le tout, voilà qu’Alexandra lui révèle que Liz le trompait. Dévasté, Matt va tout de même se lancer à la recherche de l’amant de sa femme afin que ce dernier puisse venir lui faire ses adieux, entraînant ses deux filles dans cette drôle de quête.

George Clooney dans The Descendants

Continuer la lecture

The King’s Speech – Le discours d’un roi

Film vu et chroniqué en 2011 sur la V1 du blog

Le Discours d’un roi relate le combat mené par le duc Albert d’York (futur George VI), fils cadet du roi George V, contre le bégaiement dont il est affligé depuis l’enfance. Combat qui devient crucial à la veille de la Seconde Guerre Mondiale, lorsqu’Albert, se retrouvant sur le trône suite à l’abdication de son frère aîné Edward VIII, doit délivrer à son peuple un discours d’entrée en guerre. Pour cela, il fait appel à un orthophoniste aux méthodes peu orthodoxes, Lionel Logue.

Colin Firth dans The King's Speech

Continuer la lecture

Black Swan – Darren Aronofsky

Cette chronique fut initialement publiée en 2011 sur la V1 du blog

Nina Sayers est ballerine au New York City Ballet, dirigée par Thomas Leroy. Elle rêve d’incarner le rôle principal du Lac des Cygnes, le prochain ballet monté par la compagnie. Mais Thomas désire que la même danseuse incarne à la fois le Cygne Blanc et le Cygne Noir : or, il ne pense pas Nina capable d’interpréter le Cygne Noir. Il finit tout de même par lui confier le rôle, en exigeant que Nina se dépasse. Celle-ci obtempère, d’autant qu’elle craint que Lily, qui vient d’arriver au sein de la compagnie, ne lui souffle le rôle. Cependant, Nina commence à avoir des visions ; de plus, elle a d’étranges rougeurs qui apparaissent au niveau de ses omoplates.

Black Swan 1

Continuer la lecture

We need to talk about Grey’s

Enfin, vous je ne sais pas, mais moi j’ai besoin de parler de cette saison 11 de Grey’s Anatomy, alias C’est Moi ou Shonda Rhimes (la créatrice de la série) Se Fout Clairement de notre Goule ? Depuis la saison 8, c’est l’amour vache entre Grey’s et moi mais cette fois-ci le torchon brûle pour de bon et j’ai besoin de savoir que je ne suis pas la seule fan de la série à éprouver ça ! 

Une fois que j’aurais fini de crier ( 😆 ), je vais également vous parler des autres séries que j’ai vues de janvier à août 2015.

We need to talk about Grey's - 1

Continuer la lecture