Raconte-moi un mensonge (MOOC C. Duquenne #1)

En septembre 2018, l’autrice Cécile Duquenne a lancé un MOOC d’écriture créative en vidéo sur sa chaîne Youtube. Celui-ci reprend des techniques que Cécile a expérimentées durant les cours d’écriture créative qu’elle a donnés à l’université et dure un an, à raison d’un atelier par mois. Il est accessible en permanence et vous pouvez le démarrer à tout moment.

J’ai décidé de suivre ce MOOC et de publier mes participations sur le blog, afin d’avoir le plus de retours possibles sur ces dernières. 

Carnets d'écriture et chocolat chaud (Raconte-moi un mensonge, premier atelier du MOOC d'écriture créative de Cécile Duquenne)

Continuer la lecture

Une photo, des mots #13 : Le mystère Gabriella

Toutes les semaines, Leiloona du blog Bricabook nous propose un atelier d’écriture basé sur le principe suivant : une photo à partir de laquelle on doit inventer une histoire.

Oui, au vu de la longueur des textes qui sont désormais proposés, la cheffe a décidé de raboter le nom de l’atelier : le « quelques » est passé à la trappe !  🙂

le-mystere-gabriella-plage-avec-panneau-baignade-non-surveillee-une-photo-des-mots-13

Continuer la lecture

Une photo, quelques mots #10 : La vie en smartphone

Toutes les semaines, Leiloona du blog Bricabook nous propose un petit atelier d’écriture basé sur le principe suivant : une photo à partir de laquelle on doit inventer une histoire.

Ma dernière participation à l’atelier remontait à début 2015 ! Il était temps que je m’y remette 🙂 

plage-et-smartphone-une-photo-quelques-mots-10

♫ Quand il vibre au bout de mes doigts, qu’il m’annonce un message tout bas, je vois la vie en smartphoneuuuh ♫

Continuer la lecture

Tic-tac : où je m’essaie à la poésie

Voilà un bon moment que je ne vous avais plus proposé de scribouillages ! Du coup, comme je viens juste d’en retrouver quelques-uns dans mes dossiers, je me suis dit que j’allais les republier ici, en commençant par Tic-tac.

En réalité, ce n’est pas du tout mon premier poème. Quand j’étais adolescente, j’en ai écrit des quantités, tous épouvantablement mauvais, parce qu’on ne va pas se mentir : à moins d’être la réincarnation de Rimbaud, on écrit rarement de la bonne poésie lorsqu’on est ado.

Tic-tac : post-it colorés

Continuer la lecture