Tag : dix choses que je n’ai jamais faites

Vous connaissez la meuf qui se souvient qu’elle a été nommée par trois personnes différentes pour ce tag mais qui en revanche ne se rappelle plus qui sont ces trois personnes en question, parce qu’il y a plusieurs mois qu’elle a été taguée, qu’elle a la vilaine habitude de répondre aux tags cent ans après la guerre, et qu’elle possède une mémoire qui ferait même honte à un poisson rouge amnésique ?

Lecteur-rice-s du blog : Tant que tu y étais, on aurait préféré que tu oublies carrément de faire ce tag. Non parce que là, tu vas encore en profiter pour nous raconter ta vie en long, en large et en travers ; en partageant des anecdotes que tu nous a déjà racontées dix fois, vu que tu as de plus en plus tendance à radoter. Du coup, c’est aussi bien pour celles qui t’ont nommée que tu aies oublié leur nom car sinon nous aurions eu deux mots à leur dire !

Association des Poissons Rouges Amnésiques : On confirme, c’est grave la honte.

Carte Europe - Tag Dix Choses Jamais Faites - Caro Bleue Violette

Le tag Dix choses qu’on n’a jamais faites consiste donc à énumérer dix choses qu’on n’a jamais faites.

Lecteur-rice-s du blog : Sans blague. Merci Captain Obvious.

1- Je ne suis jamais sortie d’Europe

D’une part parce que je n’en ai encore jamais eu l’occasion ; de l’autre parce que j’ai une peur panique de l’avion, moyen de transport qui rassemble deux de mes principales phobies : celles de l’altitude et de l’enfermement.

Je n’ai pris l’avion que quatre fois dans ma vie (la plupart de mes voyages ont été effectués en voiture, train et bateau) et mes deux plus longs vols ont duré seulement trois heures : France-Irlande, Irlande-France. L’aller s’est à peu près bien passé, probablement parce que j’étais en mode zombie : non seulement je frôlais l’overdose d’anxiolytiques (c’était la première fois que je montais dans un avion) ; mais de plus, l’antiémétique que le médecin appelé en urgence quelques heures avant mon départ m’avait administré (vous connaissez la meuf qui se tape des vomissements de stress à la veille de prendre son vol pour aller faire la fille au pair en Irlande ? ) m’avait à moitié assommée (la plupart des médicaments ont tendance à m’abrutir : je pense que la mention somnolence qu’on trouve dans les listes d’effets secondaires possibles a été créée spécialement pour moi). 

En revanche, le retour, quelques mois plus tard, fut digne d’un sketch. N’ayant plus d’anxiolytiques, j’ai donc dû embarquer en compagnie de ma pote Anxiété qui s’est fait un plaisir de me raconter des histoires de crashes célèbres durant tout le trajet.

Anxiété : Tu te souviens de cette équipe de rugby uruguayenne dont l’avion s’était écrasé en pleine Cordillère des Andes ? Les survivants avaient dû manger les corps de leurs camarades pour survivre. Bon maintenant, imagine que ton avion se crashe sur une île déserte au beau milieu de la Manche. Tu es la seule survivante mais les secours tardent à arriver. Et il n’y a rien à manger sur l’île : tu es donc obligée de dévorer les corps des autres passagers pour survivre. Tu vas devoir boulotter le gentil monsieur qui t’a aidée à ranger ton manteau dans le compartiment à bagages, le mignon petit garçon assis derrière toi, et l’adorable steward qui vient toutes les cinq minutes te demander si ça va. 

Adorable Steward : Ça va mademoiselle ? Vous êtes toute blanche. Il ne faut pas vous inquiéter, tout va bien se passer.

Moi : Nooooooon tout ne va pas bien se passer ! On va se crasher, vous allez tous mourir et je vais devoir vous manger !

C’était en 2003 et depuis je n’ai repris que deux fois l’avion (en 2013), pour aller en Italie et en revenir : Nice-Rome, Rome-Nice, des vols d’une heure qui se sont bien passés parce que j’étais avec ma meilleure amie et que je n’ai pas vraiment eu le temps de paniquer. 

Je rêve d’aller un jour sur d’autres continents que le mien, mais je ne suis pas certaine de pouvoir endurer un vol plus long que trois heures. Je suis terrifiée à l’idée de faire une crise d’angoisse dans l’avion parce que je ne peux évidemment pas sortir de l’appareil pour me calmer. De plus, je risque de communiquer ma panique aux autres phobiques présents à bord et ça peut vite virer à l’hystérie générale : vous imaginez si l’avion est obligé d’atterrir en urgence à cause de moi ? C’est un coup à se faire bannir de la compagnie aérienne à vie. Ou, si mon vol est à destination des Etats-Unis, à se faire arrêter par la Homeland Security qui ne rigole pas du tout avec les gens qui fichent le bordel dans un avion.

2- Je n’ai jamais gagné au Monopoly

Ni à aucun jeu de stratégie – heureusement que je ne suis pas chef de guerre (de toute façon, mes techniques de combat se résumeraient à « on fonce dans le tas ! » ). Je me suis fait couler tous mes bateaux en moins de dix minutes à la bataille navale et battre à plates coutures à Puissance 4 par des enfants qui savaient à peine lire et écrire, c’est vous dire si je suis nulle.

Les seuls jeux de société où je ne suis pas trop ridicule, ce sont ceux avec des questions de culture générale comme le Trivial Pursuit (tout le monde sait que j’adore faire mon Hermione Granger). Quant au Monopoly, j’ai définitivement arrêté d’y jouer le jour où je me suis fait ratatiner par un gamin de 8 ans que je babysittais. Il y a des limites à ce que mon ego est capable d’encaisser. 

Association des Poissons Rouges Amnésiques : On confirme, c’est grave la honte.

Ballerines - Tag Dix Choses Jamais Faites - Caro Bleue Violette

3- Je ne suis jamais allée au bout d’une activité extra-scolaire

C’est-à-dire que je les ai toutes abandonnées avant de terminer l’année.

Quand j’avais sept ans, je me suis fait virer du catéchisme au bout de quelques mois sous prétexte que je posais trop de questions et que je perturbais le…

Lecteur-rice-s du blog : Et voilà, on le savait ! Tu as déjà raconté ça dans un précédent tag ! Enchaîne !

L’année de mes 9 ans, j’ai fait de la danse classique. J’adore le ballet depuis toujours et j’aimais beaucoup me la jouer petit rat de l’opéra, mais j’avais deux problèmes : 1) j’ai la coordination d’une otarie bourrée couplée à la grâce d’un lamantin épileptique 2) j’ai le bas du dos cambré et donc le popotin qui ressort (heureusement, à cette époque-là, il ne faisait pas encore la taille de l’Australie). 

Or mon professeur, qui était le parfait cliché de la prof de danse maigre et revêche, ne supportait pas la vue de derrières en 3D : elle aurait voulu que nous soyons toutes bien plates, sans aucun relief (et on avait entre 8 et 10 ans, donc on n’avait pas encore de poitrine. Je vous laisse imaginer ce qu’elle devait dire aux ados). Par conséquent, elle n’arrêtait pas de me répéter de rentrer mes fesses – si elle avait pu me les faire rétracter à l’intérieur de mon corps, elle l’aurait fait. Ces critiques incessantes sur mon physique ont fini par me peser et j’ai quitté le cours au bout de quelques mois.

L’année de mes 13 ans, ma mère, désespérée par ma « sauvagerie » (je suis d’une nature solitaire et je souffre de phobie sociale) m’a inscrite de force à un cours de théâtre, pensant que cela m’aiderait à me faire des amis et à être plus à l’aise en société. Ha. Ce fut évidemment un désastre et après le spectacle de Noël, auquel j’ai refusé de participer, j’ai eu le droit de laisser tomber.

4 – Je n’ai jamais eu le mal de mer

Pas même les deux fois où mon ferry a traversé une grosse tempête qui a duré toute la nuit – une fois pour aller en Corse, l’autre en revenant d’Irlande. Les deux fois, tandis que la plupart des autres passagers vomissaient en chœur un peu partout dans les coursives, j’étais fraîche comme un crapaud du matin. Peut-être que j’ai le pied marin.

5- Je n’ai jamais réussi à sauter en longueur ni en hauteur

Je suis légèrement dyspraxique, ce qui se traduit principalement chez moi par des difficultés à me déplacer et à me repérer dans l’espace (on appelle cela un trouble de la proprioception). J’ai du mal à enchaîner rapidement deux actions et je suis totalement incapable de courir puis de sauter : je cours (et il faut voir la manière dont je cours : ça fait peur ^^)… et je m’arrête. Puis je saute. Sur place.

Lecteur-rice-s du blog : Ah oui, la meuf qui ne sert vraiment à rien, quoi.

Association des Poissons Rouges Amnésiques : On confirme, c’est grave la honte.

Coloriage - Tag Dix Choses Jamais Faites - Caro Bleue Violette

6- Je n’ai jamais fait ma première année de maternelle

Etant née en octobre et n’ayant pas trois ans révolus au moment de la rentrée de 1985, la maternelle où je devais aller a refusé de m’accueillir. Et comme il n’y avait pas de rentrée de janvier, je suis donc restée un an supplémentaire à la maison et je suis entrée à l’école l’année suivante, directement en seconde année. J’étais tellement contente d’aller enfin à l’école que non seulement je n’ai pas pleuré quand ma mère m’y a déposée, mais que de plus j’ai foncé tout droit dans la salle de classe sans me retourner pour la regarder ou lui dire au revoir. Résultat : ma mère a mal vécu mon premier jour d’école alors que moi j’étais ravie !

7- Je n’ai jamais fait de stop

Quand j’étais ado, ma mère m’avait catégoriquement interdit de faire du stop, car selon elle c’était le meilleur moyen de se faire découper en rondelles par le premier psychopathe venu. Du coup, tous les gens susceptibles de me prendre en stop sont pour moi des serial-killers potentiels et je n’en ai donc jamais fait. Je préfère marcher pendant des kilomètres et des kilomètres si nécessaire (ce que j’ai d’ailleurs fait plus d’une fois) plutôt que de monter dans la voiture d’un-e inconnu-e. 

8- Je n’ai jamais réussi à tenir un journal intime

Alors là, c’est franchement la honte pour une rédactrice de presse, blogueuse et aspirante autrice… mais toutes mes tentatives de journal intime effectuées lorsque j’étais adolescente se sont soldées par un rapide abandon. Le fait est que chaque fois que j’ai essayé d’en tenir un, j’ai inévitablement fini par m’ennuyer moi-même à mort. Quand j’étais ado, ça donnait à peu près ça :

Cher journal, 

Aujourd’hui en cours de maths, j’ai fait semblant de ne pas entendre la prof m’appeler pour que je vienne au tableau, parce que je suis trop une rebelle de l’algèbre et que de toute façon les équations ça pue de l’inconnue.

Après je me suis pris le chou avec maman parce que je refuse de ranger ma chambre. Je lui ai expliqué que le désordre était ma religion, que nous sommes dans un pays qui garantit la liberté de culte et qu’elle n’a donc pas le droit de m’interdire de pratiquer ma foi. Elle m’a répondu que si je ne rangeais pas, je serais privée de télévision. Comme il y a X-Files demain soir à la télé, j’ai rangé.

Il y a quelques années, au cours d’un déménagement, j’ai retrouvé ces journaux intimes avortés et c’était exactement ça : je passais mon temps à me plaindre du collège et de mes parents. Le plus drôle (ou le plus triste), c’est que j’ai réalisé que je n’abordais jamais les sujets réellement importants, comme par exemple le harcèlement scolaire que je subissais, ou ma difficulté à gérer la soudaine apparition de ma puberté et d’un bonnet C. Je n’écrivais que sur des choses triviales.

J’ai tout de même refait une tentative de journal une fois adulte, il y a quelques années. Le hic, c’est que lorsque vous ne menez pas une existence sexy et trépidante, eh bien ça donne ceci : 

Cher journal,

Aujourd’hui, je suis allée acheter des patates, ensuite j’ai lancé une machine car je n’avais plus de petite culottes propres, puis j’ai étendu ma lessive en explosant au moins trois pinces à linge au passage parce que je suis une grosse bourrine des collines. 

Après, j’ai voulu me faire du thé, mais la bouilloire n’a pas démarré, alors je l’ai insultée pendant cinq minutes avant de m’apercevoir qu’en fait j’avais branché le grille-pain. Puis j’ai lu. Puis j’ai raconté ma vie ni glamour ni passionnante sur mon blog. Ensuite j’ai posté des bêtises sur Facebook et j’ai raconté des trucs débiles sur WhatsApp.

Lecteur-rice-s du blog : On confirme, t’es encore plus barbante quand tu tiens un journal que lorsque tu nous saoules avec ton petit nombril sur ce blog !

Association des Poissons Rouges Amnésiques : On confirme, c’est grave la honte.

Exactement. Vous comprenez donc pourquoi j’ai renoncé à la pratique du journal intime. De toute manière, mon blog remplit un peu cette fonction, non ? 

Obscurité - Tag Dix Choses Jamais Faites - Caro Bleue Violette

9- Je n’ai jamais eu peur du noir

C’est l’un des grands mystères de ma psyché : je souffre d’un trouble anxieux généralisé depuis l’enfance et je suis clafie de phobies, mais je n’ai jamais eu peur du noir, pas même quand j’étais petite – je dormais d’ailleurs dans l’obscurité complète, sans veilleuse. 

10- Je ne suis jamais tombée amoureuse

J’ai eu des crushes, certains réciproques, d’autres non). J’ai eu beaucoup d’amitié et d’affection pour les garçons avec lesquels je suis (brièvement – étant phobique de l’engagement, je n’ai jamais eu de relation sérieuse) sortie. Mais à 35 ans, je n’ai jamais été amoureuse de ma vie et c’est une volonté de ma part – peut-être que je vous expliquerai pourquoi un jour !

Je ne tague personne mais n’hésitez pas à jouer le jeu dans les commentaires  !

Association des Poissons Rouges Amnésiques : On confirme, c’est grave la honte.

70 réflexions au sujet de « Tag : dix choses que je n’ai jamais faites »

  1. Pour le 10 t’as rien raté, l’amour c’est tout pourri 😮 😀
    Perso j’avais réussi à finir un journal intime quand j’étais ado, je l’ai relu quelques années après : erreur fatale, j’avais tellement honte de ce que j’avais écrit, c’était niais à en faire crever un bisounours, du coup je l’ai déchiré en mille morceaux et je l’ai jeté ! Il y a des choses qu’il vaut mieux ne pas avoir fait 😀

    • Haha j’ai aussi jeté mes vieux journaux ! Et c’est normal de trouver que ce qu’on écrivait à l’adolescence était nul à pleurer 😛

      Sinon l’amour c’est bien dans la fiction, en vrai ça fait nettement moins envie ^^

  2. Ah comme je te comprends. J’ai une peur phobique de l’avion (et je suis un peu claustro sur les bords aussi, le combo gagnant). Du coup, je n’ai jamais quitté l’Europe non plus. En janvier dernier, je suis allée à Porto et j’ai du faire 1h30 d’avion et j’ai cru que j’allais faire un malaise alors plus de deux heures d’avion je pense que ça n’irait pas du tout !
    Du coup, je prends quasiment que la voiture, le train ou le ferry !

    • Ah j’ai fait le Portugal aussi (Lisbonne) mais heureusement nous y étions allés en voiture !

      Si ça n’avait tenu qu’à moi, j’aurais pris le train pour aller à Rome, mais c’était des heures et des heures de trajet avec plusieurs changements, et ma meilleure amie (qui elle adore l’avion cette dingue ^^) m’a rétorqué que j’étais bien mignonne mais qu’on allait plutôt prendre l’avion vu que c’était à peine une heure de vol 😛

      Mine de rien, la phobie de l’avion c’est vraiment handicapant, je rêve d’aller à San Francisco un jour mais quand je vois le nombre d’heures de vol je me dis que c’est mal barré… ^^

  3. Bon, premièrement, n’écoute jamais ceux ou celles qui te disent que tu ne dois plus faire preuve d’humour sur ton blog ! Ce serait trop triste et j’adore ces billets qui me font rire et m’émeuvent aussi car derrière le rire on sent beaucoup de choses… Bref, moi j’adore prendre l’avion. Pas pour le mode de transport en lui-même car c’est assez pénible de se retrouver des heures sur un siège sans trop de place mais pour la destination, j’adore voyager et loin si possible. En revanche, j’ai le mal de mer, le plus petit roulis me donne la nausée. J’ai eu un peu peur du noir car ma vieille maison d’enfance craquait mais j’ai toujours dormi lumières éteintes et je n’ai jamais tenu de journal mais je tiens un agenda annuel depuis 35 ans et je les ai tous gardés. J’adore les feuilleter parfois et savoir ce que je faisais à telle date et quel temps il faisait 🙂 Ça fait bien rire les copains quand je les sors.

    • Ah oui, avec l’avion il y a aussi les inconvénients de l’enregistrement, du passage à la sécurité, et en plus c’est effectivement souvent inconfortable. Mais c’est sûr qu’en tant que moyen de transport c’est pratique, parce que bon les USA en bateau c’est possible mais je crois que ça coûte encore plus cher que l’avion, et l’Australie ou la N-Z en bateau, faut avoir la foi 😛

      La peur du noir est l’une des phobies les plus répandues au monde, c’est pour ça que je n’ai jamais compris comment j’y ai échappé, vu toute la palanquée de phobies que je me trimballe ^^.

      Les agendas sont un bon moyen de conserver des traces du passé, je trouve !

      Sinon pour le blog, les conversations sur Facebook m’ont permis d’y voir plus clair et d’aboutir à une décision : celle de lâcher prise. Ce qui doit venir viendra 🙂

      Et merci ♥♥♥

  4. Je ne suis jamais sortie d’Europe non plus, mais cela changera un jour ^^
    J’adore comment tu écris, c’est original et très sympa à lire 🙂

    • J’ai effectivement mes raisons et de mon point de vue (et pas que), elles sont bonnes ^^
      Ça me convient comme ça, même si je sais que pour la plupart des gens, c’est difficile à croire.
      Merci Laurane 🙂

  5. Tu m’as tuée (Mais tu le sais déjà mdrrrr)!!! Moi j’ai toujours eu peur du noir par contre je rendais mes parents chèvres quand j’étais petite!!!!
    Et les jeux de société je suis nuuuulle aussi mdrrr même au Trivial (surtout au Trivial) !!!!

    • Je ne connais pas beaucoup de gens qui n’avaient pas peur du noir quand ils étaient enfants, c’est l’une des phobies les plus courantes. Et je connais plein de gens qui en ont toujours peur même adultes.

      Haha le Trivial c’est vraiment le seul jeu où je suis plutôt bonne, sauf pour les questions science et sport 🙂

  6. Super ce concept de tag, c’est vraiment chouette on en apprend plus sur toi d’une manière plus originale. Je suis pareille que toi pour ce qui est du noir, je n’ai jamais eu peur de ça alors que je suis quelqu’un d’assez anxieuse, je déteste les lieux confinés par contre.
    Bisous miss 🙂

    • J’appelle ça les paradoxes de l’anxieu-se-x chronique ^^ !

      Les lieux confinés, j’arrive à gérer quand je suis seule mais quand il y a beaucoup de monde autour (je suis aussi agoraphobe) c’est plus compliqué.

  7. Haha, ton article est excellent. J’ai bien ri. Perso dans l’avion j’essaie de garder mon cerveau occupé et si je suis côté hublot, il est baissé. Pour le Monopoly on me laisse gagner car quand je commence à perdre, je balance tout. Mais je me soigne. Pour le point 10 j’ai envie de te dire que ce n’est pas grave. Perso je n’aime pas non plus l’idée de tomber amoureuse. Je préfère m’élever amoureuse. Hahaha.

    • Haha j’adore ta manière de gagner au Monopoly, j’aurais dû essayer ça ! 😛
      Mais bon la plupart du temps j’y jouais avec les enfants que je babysittais étant ado et étudiante, et ça n’aurait pas été top de leur donner l’exemple d’être mauvaise perdante ^^

      S’élever amoureuse, la formulation est très jolie !

  8. J’aime beaucoup ce tag et je dois dire que tu as une très chouette façon d’y répondre ! C’est très agréable à lire ! Je te souhaite que le dernier point n’ait plus rien à faire dans cette liste, ça va te tomber dessus et tu le sauras 🙂

  9. Pareil que toi, je ne suis pas sortie d’Europe. Je n’ai pas spécialement peur de l’avion en revanche mais ça m’inquiéterais de faire de longs trajets…
    Pour la peur du noir… à 25 ans, j’ai toujours peur qu’un monstre se cache sous mon lit… XD

    • Ah ça l’imagination ne disparaît pas quand on devient adulte, je suis bien placée pour le savoir 😛
      Par exemple, je déteste aller dans mon local à poubelles, j’ai toujours peur que quelqu’un (ou quelque chose ^^) me saute sur le râble !

  10. Tu n’as jamais eu le mal de mer, mais quelle chance inouiiiiiiie #jalouse #envieuse ! Je me traîne un mal des transports tout pourri depuis ma plus tendre enfance… Par contre je suis tellement à l’aise dans les avions que je peux te raconter des crashes tout le long du voyage, tranquilou !
    En tout cas on se ressemble sur les tags en retard, j’en ai encore sur le feu depuis 2017, haha. Qui sait je finirai peut-être par y répondre ! xoxo

    • Je compatis, le mal des transports c’est vraiment la plaie. Je ne l’ai jamais, sauf en voiture quand je lis ! Je n’ai d’ailleurs jamais compris pourquoi je suis capable de lire sans souci dans un bus, dans un train, sur un bateau (y compris un bateau en pleine tempête ^^) ou en avion, mais si je lis en voiture, j’ai instantanément la nausée !

      Allez hop au boulot pour tes tags (dit la fille qui a sûrement encore des tags en retard qui traînent quelque part…) 😛

  11. Oh c’est dommage d’avoir peur de l’avion, enfin je dit ça mais à chacun de mes vols je panique et je stresse à partir du moment où j’ai réservé mon billet… Mais c’est une peur que tu peux vaincre et d’ailleurs si tu as besoin d’astuces je suis là 🙂 J’ai surmonté cette peur récemment et je suis plutôt contente parce que c’était pas quelque chose de facile.
    C’est vraiment agréable de te dire sinon, tu es pleine d’humour et on passe un bon moment avec toi 😉
    Bisous !

    • Disons que le peur de l’avion peut être effectivement handicapante dans la mesure où ça peut empêcher d’aller dans des endroits où on rêve d’aller.

      Honnêtement je ne pense pas que j’arriverai à surmonter cette phobie un jour (sauf s’il n’y a plus jamais de crashes d’avion au monde ^^), la seule solution est que je me bourre de médicaments pour survivre au vol !

      Et merci Mélanie 🙂

  12. Ce n’est pas le genre de tag que je lis habituellement mais j’aime tellement ton écriture et ton humour qu’impossible de résister ! J’ai encore bien rigolé et appris plein de choses sur ta petite vie en plus 😉

  13. « Par conséquent, elle n’arrêtait pas de me répéter de rentrer mes fesses » quoiiiii mais d’où ça lui sort ça !??? Putain ça m’a énervée tiens !!

    L’avion ici c’est l’inverse de toi dis donc ! Si on observe la perchée que je suis, on peut me voir me transformer en Benjamin Button pendant un vol. J’ai 12 ans, il m’arrive de chantonner quand on décolle ou de pousser des petits cris de joie et d’émerveillement, je descend les jus de tomate à la pelle (ce que je ne fais jamais à la maison !?) et, bonheur ultime des heures en avion, je peux m’enfiler des heures et des heures de films et de séries sans culpabiliser de rien foutre 😀

    Côté journaux intimes, ma mère m’en a ramené un il y a quelques mois, j’ai ouvert la première page et ça donnait quelque chose du genre « ce matin je me suis enfermée dans les toilettes de 8H à 8H30 pour pas me faire taper »
    Grande littérature 😀 J’avais oublié, j’ai mi-ri/mi-chialé !

    • Ah non mais cette prof de danse était obsédée par tout ce qui dépassait, il aurait fallu qu’on soit toutes en une seule dimension, longue et plate, c’était hallucinant.

      Et dis-donc oui, tu as l’avion heureux, toi 😛

        • Aucune idée ! C’est peut-être un truc de danseuse, c’est vrai qu’elles n’ont généralement pas trop de formes qui ressortent. Mais bon c’était juste un petit cours municipal de province, ce n’est pas non plus comme si nous étions destinées à l’Opéra de Paris 😛

  14. Haha j’ai adoré ton article et le ton que tu utilises ! J’ai moi aussi peur de l’avion mais petit à petit la peur commence à disparaître. J’ai tenu un journal intime et ça a été super drôle de le relire plusieurs années plus tard. Je ne me livrais pas beaucoup parce que j’avais peur que quelqu’un d’autre que moi le lise un jour. Résultat que des histoires banales et niaises aussi, haha.
    Tia

  15. C’est la première fois que je tombe sur ton blog et autant dire que je suis sous le charme (avec cet article en tout cas), c’est drôle, intéressant, bien écrit. Merci pour ce bon moment que j’ai passé à te lire, c’était un vrai plaisir ! A ce que je vois tu dois avoir un sacré caractère, j’étais morte de rire pour les activités extra scolaires et l’avion ! Je te souhaite une bonne continuation !

    • Disons que j’ai un sale caractère et beaucoup d’imagination – et que cette dernière ne fait pas bon ménage avec mon anxiété 😛

      Merci beaucoup Marie 🙂

    • Voilà je crois que c’est ce qu’il faut se dire, que notre envie de découvrir le monde est plus forte que notre phobie (surtout si on se bourre d’anxiolytiques avant de monter dans l’avion, haha) !

    • Ah on ne peut pas tout avoir… ou plutôt ne rien avoir ^^. Mais je compatis pour le mal de mer !

      Merci Nathlisa 🙂

    • Ah ça, ne pas finir les choses, c’est aussi parfois un problème que j’ai… J’ai tendance à facilement me lasser !

  16. La blogueuse qui cherche qui l’a taguée, je suis dans le club aussi. Et bien maintenant tu sais ce qui te reste à faire. J’aime beaucoup l’humour que tu as utilisé pour cet tag 🙂

    • J’avais noté le tag dans ma blog to-do-list… mais pas le nom de celles qui m’ont taguée, je me rappelle juste qu’elles sont trois ^^.

      Et merci Yas 🙂

  17. Coucou,
    Moi non plus je ne suis encore jamais sortie de l’Europe mais un jour j’espère le faire ! Puis il y a quand même pas mal de coins sympa à faire en Europe, donc de quoi s’occuper un bon moment déjà ahah ^^ Après je comprends totalement ta peur panique de l’avion et je te souhaite de la vaincre pour que tu puisses voyager plus sereinement ! 🙂
    Ahhh le journal intime, j’en tenais un quand j’étais ado mais je n’étais pas hyper régulière et assidue et j’ai fini par arrêter ahah !
    Des bisous !

    • Entièrement d’accord pour l’Europe, il y a déjà beaucoup à faire sur notre continent, mon rêve est d’ailleurs de visiter toutes les capitales (ou presque) européennes :- )

      Pour le journal intime, je ne connais qu’une seule personne qui en tient un depuis qu’elle est ado. Je ne suis qu’admiration ^^ !

  18. Coucou
    Il se trouve que je suis enfin sortie de l’Europe l’été dernier en me rendant au Canada. ^^ Cela faisant si longtemps que je voulais y aller et le pays a d’ailleurs était à la hauteur de mes espérances. Bien sûr, on a pris l’avion pour cela.
    Sinon, comme toi, je n’ai jamais fait d’auto-stop. Je préfère marcher plutôt que de prendre le risque de tomber sur un malade. ^^

    • Ah le Canada, j’en rêve !

      Haha je vois que je ne suis la seule à psychoter sur l’auto-stop ^^
      Mais franchement, avec tous les tarés qui rôdent, il y a de quoi. Sans compter que quand tu es une femme, ça craint encore plus.

  19. Coucou,
    J’ai beaucoup aimé te lire, et ton tag est vraiment chouette ! Les jeux de société ce n’est pas trop mon dada, lol. L’avion, je n’ai aucun souci avec ça, au contraire je préfère. En revanche je prévois toujours un paquet de chewing-gums, sinon les oreilles c’est juste horrible :-/
    Le fait que tu ne sois jamais tombée amoureuse dis-toi qu’en soit ce ń’est pas dramatique, vaut mieux être seule que mal accompagnée parfois, et puis ton prince charmant n’a pas encore croisé ta route alors ça viendra.
    Belle soirée
    Coco

    • Pas même les petits chevaux ? 😛 (pardooooon, c’était trop tentant ^^)

      Je ne trouve pas du tout ça dramatique de n’être jamais tombée amoureuse, au contraire, je pense que ça m’a évité pas mal de problèmes.

      Et merci Coco 🙂

  20. Coucou !! J’ai adoré l’idée de ton tag ^^
    D’ailleurs, moi non plus du haut de mes 36 ans, je ne suis jamais sortie de l’Europe, je n’ai pas fait ma première année de maternelle, et bien d’autres choses….
    Des bisous et à bientôt 😉

    • J’ai lu que bientôt l’école serait obligatoire à partir de 3 ans, tu imagines, il y a 30 ans on aurait été des hors-la-loi (enfin, surtout nos parents) 😛

      Et merci Cathy 🙂

  21. J’ai adoré le ton de ton article !
    Je comprends ta peur de l avion ! Quand je suis partie aux USA en octobre, j’ai lu des livres pour la vaincre.

    • Et ça a fonctionné, les bouquins ?
      En ce qui me concerne je pense que ma meilleure option demeure les anxiolytiques, le seul hic étant que ces derniers peuvent parfois aggraver la crise d’angoisse (oui ça fait partie des effets secondaires possibles, et pour l’avoir déjà expérimenté, je confirme que cela peut arriver, même si c’est rare ^^) et comme je le dis dans le tag, j’ai peur de faire une crise dans l’avion. Mais si je ne prends pas les médocs, je ne monte pas dans ledit avion, donc bon… Au pire, quelqu’un devra m’assommer 😛

      Et merci Caro 🙂

  22. Et moi j’ai le mal de mer sur les lacs, c’est la honte ou pas ? (oui, même pour les trajets d’1/4 d’heure, et j’ai même le mal de terre à l’arrivée !) (je ferais un sacré marin !)

    • Arf 🙂 Et non, il n’y a pas de honte à avoir vu qu’on ne peut absolument rien au mal de mer !

      Par contre j’avoue qu’avoir en prime le mal de terre n’est pas banal ^^

  23. J’aime beaucoup ce genre de tag car ça permet d’en apprendre plus sur les blogueuses et je me retrouve dans plusieurs de tes points. Ça m’a bien fait rire le stop parce que ma mère m’a toujours dit la même chose du coup j’ai trop peur de faire du stop, je crois que j’en ferais jamais de ma vie, lol.

  24. Tu m’as bien fait rire 🙂
    Le coup des journaux intimes je me reconnais totalement là-dedans ! (et dans pas mal de trucs :p)
    Concernant le fait de sortir de l’Europe, bah la même, mais en fait je t’avoue que ça me choque pas plus que ça, pour l’instant je suis pas en « kiff » de vouloir en sortir, ouais en fait je suis une vraie casanière, par exemple je ne suis jamais sortie en boîte (mode classique juste avec les musiques de radio, mais en mode soirée car le DJ underground d’Allemagne que peu de monde connaît passait dans le coin).

    • Je suis assez casanière aussi (en partie par nature, en partie à cause de mon anxiété) mais j’adore voyager – même si j’angoisse toujours énormément avant le départ, une fois arrivée à destination je suis ravie d’y être.

      Concernant les voyages, ça part d’abord d’une envie, et nous n’avons pas tous les mêmes. Par exemple, je connais énormément de gens qui rêvent d’aller un jour au Japon, alors que c’est un pays qui ne m’attire pas du tout personnellement et qui ne figure d’ailleurs pas sur ma liste des endroits où j’aimerais aller. L’Asie m’attire très peu d’une façon générale.

      De toute ma vie je n’ai même pas dû aller en boîte dix fois (je n’aime pas ça) et c’était lorsque j’étais lycéenne et étudiante, je n’y ai plus mis les pieds depuis la fin de mes études.

  25. Très sympa, ton article ! Je n’aime pas beaucoup l’avion non plus, mais ce n’est pas une phobie pour autant. Faut dire que ma passion des voyages l’emporte sur mes appréhensions. Et comme j’habite à l’autre bout du monde, quand je reviens en France, je n’ai pas le choix, c’est l’avion et pour 12 h ! Mais je te rejoins sur les jeux de stratégie, je ne suis pas forte (et je n’aime pas trop ça non plus). Je me souviens de parties de Risk épiques où je me faisais aplatir à tous les coups 😉

    • Ah oui j’ai vu que tu vis au Japon :- ) Effectivement, là, pas d’autre choix que l’avion !

      Les jeux de stratégie me donnent toujours l’impression d’être stupide. Alors qu’avec les jeux de culture G, au moins je peux étaler ma science 😛

  26. Hello
    Vraiment top cet article. Je partage certains point avec toi. Notamment le fait de n’être jamais sortie d’Europe. J’ai une peur bleue des avions. Mais il faudra bien que je m’y confronte un jour.
    XoXo

    • Je constate que nous sommes tous de mêmes quelques-unes à n’être encore jamais sorties d’Europe, d’une certaine manière c’est réconfortant, parce que j’ai toujours l’impression d’être la seule, surtout sur la blogosphère, à n’avoir jamais quitté de son continent 🙂

      Et merci Mlle Céline 🙂

  27. Ahhh la peur de l’avion, je connais ça ! Pourtant j’adore voyager, je ne fais que ça, le plus loin que je fais c’est presque tous les ans quand je vais en Asie, je peux te dire que les 18h de vol je ne suis pas du tout bien, le moindre petit truc je suis en panique et en angoisse, lol.
    Mais bon je me dis quand j’arrive à destination que ça valait la peine.
    Et aussi on dit qu’il y a plus de catastrophes en voiture que en avion 😉

    • Dix-huit heures de vol, purée, moi il faudrait m’assommer avec des somnifères hyper puissants pour que je survive à ça 😛

      Et oui je sais que l’avion est censé être le moyen de transport le plus sûr au monde… Cependant, on a plus de chances de sortir vivant d’un accident de voiture que d’un crash d’avion, donc l’argument ne fonctionne pas du tout sur moi – de toute façon il est inutile d’essayer de raisonner avec un-e phobique, la phobie étant quelque chose de totalement irrationnel 😛

  28. Coucou 🙂 C’est très sympa ce genre de tag je trouve, ça permet de mieux connaitre la personne ^^ Moi non plus je ne suis jamais sortie d’Europe, je ne suis allée que dans les pays limitrophes et avec mon copain qui ne veut pas sortir des frontières, je suis plutôt mal barrée lol.

    • Haha, tu l’assommes et tu le fourres dans le coffre de la voiture ou dans la soute de l’avion 😛 !

      Plus sérieusement, s’il ne veut vraiment pas bouger, tu peux partir avec des ami-e-s ou même seule si tu te sens. Partir seule est d’ailleurs l’un de mes projets, bon ce ne sera pas loin, et probablement en Grande-Bretagne ou en Irlande parce que je parle la langue et que j’y suis déjà allée (ce sera donc moins angoissant ^^), mais c’est vraiment quelque chose que j’aimerais faire au moins une fois.

Dites un truc chouette, un truc à paillettes, un truc qui fait des claquettes ou même un truc qui n'a ni queue ni tête :-)