Gloss Debby et nostalgie

Il y a quelques jours, sur un site de ventes d’occasion, je suis tombée sur un gloss Debby que j’ai hésité à acheter, par pure nostalgie. L’année dernière, j’avais déjà failli craquer pour un lot de bracelets à paillettes chez Claire’s, exactement pour la même raison – la nostalgie. C’est quelque chose qui m’arrive souvent ces derniers temps et je dois avouer que ce sentiment me laisse perplexe parce que s’il y a bien une période que je ne regrette pour rien au monde, c’est mon adolescence. Et tout ce qui allait avec, y compris le look.

Cependant, cela m’a donné l’idée de vous montrer mes accessoires fétiches de l’époque (mes années collège/lycée se situent entre 1993 et 2000), ceux pour lesquels je claquais la moitié de mon argent de poche (l’autre allait dans les livres). Et une dose de nineties, une ! 

Gloss Debby

Le gloss Debby. Si vous étiez adolescente dans les années 90 vous avez sûrement porté du gloss Debby. Il s’agissait d’un gloss transparent, vendu dans un tube roll-on (on appelait d’ailleurs ça la Rollette), et parfumé aux fruits (mon préféré était celui au citron). On achetait ça trois francs six sous au Monoprix et on s’en tartinait des tonnes sur la bouche pour que ça brille bien. Après nos doigts poissaient et on empéguait tout ce qu’on touchait, mais on s’en fichait parce que le gloss Debby on trouvait ça trop classe, même quand nos cheveux se collaient à nos lèvres, vu qu’on pensait que ça faisait sexy. 

Pour la petite anecdote, quand j’étais collégienne, ma mère m’interdisait de me maquiller. A partir de la quatrième, j’ai donc commencé – comme toutes mes copines – à me peinturlurer maladroitement la façade en cachette dans le bus du matin (essayez un peu de vous appliquer du mascara dans un véhicule brinquebalant conduit par un chauffeur qui adorait freiner d’un coup sec. Encore aujourd’hui, je considère qu’il est miraculeux qu’aucune d’entre nous n’ait perdu un œil ^^), et à la débarbouiller tout aussi malhabilement dans celui du soir – le tout en me croyant super maligne. Imaginez donc ma tête lorsqu’à mon entrée en seconde, ma mère m’a officiellement donné la permission de me maquiller en me faisant remarquer qu’elle savait parfaitement que je le faisais déjà en loucedé, rapport au fait que je rentrais du collège avec des yeux de raton-laveur. Tu parles d’une experte en mystification maternelle ! 

Bracelets à paillettes en plastique flexible

Les bracelets à paillettes en plastique. Mon accessoire fétiche en primaire et au cours de mes deux premières années de collège. Qu’est-ce que j’ai pu adorer ces bracelets ! J’en ai eu dans toutes les couleurs disponibles et mon grand kif, c’était de les porter tous en même temps : je me baladais donc régulièrement avec une dizaine de ces bracelets à chaque bras #GrandeClasse. Mon autre grand kif était de les remplir d’eau pour faire flotter les paillettes à l’intérieur. 

J’ai arrêté de les porter en quatrième et je les ai remplacés par des bangles hyper bruyants, vous savez ces bracelets en métal qui tintinnabulent chaque fois que vous bougez ? J’adorais ce son (je l’adore toujours, d’ailleurs), qui de plus agaçait fortement ma prof de maths de quatrième/troisième – mon ennemie jurée – que j’ai fait suer jusqu’au brevet avec le bruit de mes bracelets (elle n’a jamais réussi à me les faire enlever) #RireDiabolique. 

Duex mood rings, des bagues qui changent de couleur au gré de l'humeur

La bague qui change de couleur selon ton humeur. Ah la fameuse mood ring. J’en ai longtemps porté une à chaque main et je croyais vraiment qu’elles indiquaient mes humeurs. Ce qui, lorsque mes deux bagues n’affichaient pas la même couleur, donnait lieu à d’interminables interrogations existentielles : attends, j’ai vert sur la main gauche, ça veut dire que je suis calme ; mais j’ai rouge sur la main droite, ça veut dire que je suis en colère. Donc je suis à la fois calme et en colère… comment est-ce possible ? Sans parler du fait qu’avec les copines, on n’était pas toujours d’accord sur la signification des couleurs : si ta bague devient bleue quand lui parles, ça veut dire que tu craques pour lui, parce que le bleu c’est la couleur de l’amour. Bah non, t’es bête, c’est si sa bague devient rouge qu’elle craque pour lui, parce que la couleur de l’amour c’est le rouge ; alors que si sa bague est bleue, c’est qu’elle n’en a rien à faire de lui, parce que le bleu est la couleur du froid #ConversationsProfondes. 

Un tattoo choker, collier tour du cou tatouage

Le tattoo choker. A noter que c’est seulement en écrivant ce billet que j’ai appris que ce collier s’appelle tour du cou tatouage (en français, ça rend tout de suite moins bien). Dire que j’ai eu ce machin-là (qui existait aussi en version bracelet et bague) dans divers coloris, alors qu’à présent je ne peux plus porter de tour du cou parce que ça me donne une sensation d’étranglement. Dommage pour moi parce que figurez-vous que le tattoo choker revient à la mode – si vous avez gardé les vôtres, c’est le moment de les ressortir !

Barrettes papillon

Les barrettes papillon. Il y a eu une époque où je pensais que les barrettes papillon étaient la touche glamour essentielle à toute coiffure, et je les achetais donc par kilos au marché, parce qu’évidemment je passais mon temps à les casser ou à les paumer. Mon truc ? Je rassemblais ma tignasse en un chignon approximatif puis j’épinglais « en soleil » toutes les mèches qui dépassaient à l’aide de ces fameuses barrettes. Avec le recul, je me dis que de dos, ça devait ressembler à une immonde méduse multicolore, les pinces papillon faisant office de ventouses. 

Avez-vous également porté du gloss Debby, des bracelets à paillettes, une mood ring, un tatto choker, des barrettes papillon ? Quels étaient les accessoires fétiches de votre adolescence ? Il est temps de confesser vos errements de jeunesse en matière de look !

14 réflexions au sujet de « Gloss Debby et nostalgie »

  1. Oh purée ! C’est vrai que ça rend trop nostalgique ! Ça me fait aussi penser aux totoches avec un petit cordon et hop, ça faisait un collier trop stylé (pour l’époque quoi).

    • Ouiiiii les totoches ! Je n’en ai pas porté longtemps et c’était en primaire (donc je ne les ai pas mises ici) mais je me souviens que les miennes étaient super fluo et super pailletées 😀

  2. Oh oui, je me souviens de tout ça !! Merci 😉 J’ai récemment publié un billet sur la mode des années 90-2000 et vais m’empresser d’ajouter un lien vers le tien pour compléter ! 🙂

  3. J’avais tout ça looool !!!!!!
    Jusqu’à la 4è, j’avais aussi MON t-shirt Waikiki 😛 Sinon j’ai eu quoi d’autre… euh les bagues sur les dents ça compte lol ? Ah oui et les lunettes de soleil rondes aux verres colorés (bleus of course), le petit sac à dos (supplanté par le sac à main) avec des milliards de porte-clés en forme d’animaux en peluche 😉

    • OMG mais oui pour le petit sac à dos avec les dix millions de porte-clés dessus ! Je me souviens encore du tout premier que j’ai eu, bleu clair en faux cuir 🙂

      • Le mien était bleu foncé en toile 😉 Et le gloss Debby j’en mettais même à la fac lol !!! Ce look de chagasse que j’avais en plus je me mettais du fard bleu turquoise sur les yeux 😀 Et encore j’étais loin d’être la pire 😉

        Ah oui et tu te souviens des pantalons 3/4 en faux jean ? J’en avais un aussi, c’était la mode mais QU’ES-CE QUE C’ÉTAIT CHEUM !!!!!!!!!!!! looool

        • Pour le maquillage je crois qu’à la fin des 90’s et au début des années 2000, on ressemblait toutes à des pots de peinture ^^. Le nude n’était pas encore passé par là… Quand je vois mes photos de lycée et de mes trois premières années de fac, j’ai l’impression d’avoir un magasin Sephora sur la figure 😛 ! Faut dire aussi que j’étais une fan de la superposition de fards à paupières : je pouvais porter du bleu, du vert et du rose en même temps – magnifaïque ma chérrrrrrie !

          Dire qu’à présent je ne me maquille plus du tout, juste du gloss rose clair (oui j’ai conservé ma passion pour le gloss gluant, lol).

          Je ne me souviens pas des faux jeans… Mais faut dire que je n’aime pas le jean, du moins en pantalon (je dis souvent que je suis la seule personne au monde à ne pas porter de jeans ^^) donc ça n’a pas dû me marquer.

  4. A trip down memory lane ♥
    Je crois que le gloss, je le mettais surtout pour pouvoir le manger, en fait. J’en avais rien à faire que mes lèvres brillent, j’aimais le goût (*grosse malade*). Et ce magnifique tattoo choker… Dire que j’en étais fan : pourquoi ?! D’ailleurs, ce n’était pas que les années 1990 : je peux te dire que j’étais au collège dans les années 2000, et je m’en souviens encore (*la blessure est toujours fraîche*). Je me souviens d’une paire de Nike argentées, de mes Vans que j’adorais (je me trouvais cool avec) et j’ai encore ma première paire de Converse… (dans un état… ahem).

    • Je mangeais aussi le gloss 😀

      Pour le tattoo choker j’ai la même incompréhension que toi ! On dirait un collier de chien en grillage, sérieux… Heureusement qu’on grandit, hein ?

      Sinon plus jeune, j’étais très girly-girly (je le suis beaucoup moins maintenant) et il n’était pas question que je porte des baskets en-dehors des cours d’EPS 🙂

  5. OMG !
    Ya des trucs que j’ai connu et je suis entrée au collège quand tu en es sortie 😛 (non je ne te traite pas de vieille rolala ! je suis née en retard c’est tout 😛 )
    Moi aussi j’avais plein de pinces papillons ! (enfin plein… quelques unes et je les ai toujours XD ) et j’avais un collier tatoo (mais mon père voulait pas que j’en ai un noir, alors il m’en avait acheté un bleu ciel avec des perles… donc quand tu l’enlevais… trop la classe les traces des perles -_- )

    La bague qui change de couleur j’en ai eu une (mais genre tard… à l’entrée du lycée ou un truc du genre) et j’ai vite abandonné elle restait toujours bleu vert (et me colorait les doigts de vert de gris ^^’ ) mais je dois encore l’avoir qq part chez ma mère XD

    Sinon moi les trucs à la mode quand j’étais au collège et auxquelles je n’ai pas eu accès, c’était : le Nokia 3310 / 3330 avec ces milliers de coques interchangeable (j’ai eu mon portable au lycée après des mois de négociations ! )
    et les baskets de skate buffalo… avec des flammes… (et moi j’avais eu le droit d’avoir les baskets à plateforme Spice girls au collège… chaussures auxquelles je rêvais… en CM1… ) ou les van’s. Au final, en soldes, mon père avait dit oui pour que je prenne une paire de buffalo (ou de van’s) mais au final après les avoir essayé… j’étais pas confortable dedans, j’étais super déçue, mais j’ai compris que ce n’était pas pour moi… (ça ne m’a pas empêcher de porter des baskets de skate très looooooongtemps et encore maintenant quand je trouve une paire qui me fait craquer (mais ça se déglingue trop vite ce genre de chaussures… pour le prix ^^’ ) *repense à ses dernières Etnies en tartan bleu… ya 4 ans*

    • Mouahaha, j’adore le « c’est pas toi qui es vieille, c’est moi qui suis née en retard », joli 😀

      C’est vrai que les bagues teintaient nos doigts en vert !

      J’ai eu mon premier portable à 20 ans, en troisième année de fac – et encore parce qu’on me l’a offert pour mon anniv, vu que je n’en voulais pas ! Oui j’ai été anti-portable, ce qui est hilarant quand on sait qu’aujourd’hui je vis collée à mon smartphone ^^

      Connais pas les baskets Buffalo avec les flammes. Mais j’ai eu mon lot de chaussures achetées à contrecœur par mes parents (qui les trouvaient affreuses) avec lesquelles je pouvais à peine marcher 😛

  6. Hello les filles, où puis-je acheter ce gloss ou sur quel site, c’était toute ma vie à l’époque haha, svp de l’aide ^^

    • Hello Lucile 🙂

      Le gloss Debby n’est plus commercialisé, en revanche j’en avais vu sur un site de ventes d’occasions (la fille avait gardé des gloss neufs de l’époque et les proposait à la vente) – le hic c’est que je viens de chercher et je ne retrouve plus le site en question, j’étais vraiment tombée dessus par hasard.

      En revanche il existe une marque qui fait des gloss similaires à ceux de Debby, ça s’appelle Yes Love (je te mets un lien vers Amazon : https://www.amazon.fr/Gloss-Fruite-Cerise-Raisin-Citron/dp/B01F5JZUEG/ref ), peut-être que ça fera ton bonheur ?

Dites un truc chouette, un truc à paillettes, un truc qui fait des claquettes ou même un truc qui n'a ni queue ni tête :-)