La famille Bélier

Figurez-vous que hier je suis allée au ciné. Je dis « figurez-vous » parce que ça faisait un moment que je n’y avais pas mis les pieds, étant donné que je refuse désormais de voir les films autrement qu’en VO (il paraît que c’est mon côté snob ^^) et que par chez moi, la VO, comment vous dire… 😛

Cependant hier, je suis allée voir un film français. Et même LE film français du moment : La Famille Bélier. Je vais être honnête, j’y suis allée uniquement parce que j’ai eu des places gratuites – vu que les films français et moi, en règle générale ça le fait moyen.

Et j’ai aimé. Bon ce n’était pas aussi génial que je m’y attendais, compte tenu de toutes les critiques dithyrambiques que j’avais lues à son sujet, mais j’ai passé un bon moment.

La Famille Bélier

La Famille Bélier raconte l’histoire de Paula, une lycéenne qui se découvre soudain un don pour le chant. Paula n’a pas exactement la même vie que toutes les ados de son âge : ses parents (ainsi que son frère) sont sourds et, en tant que seule entendante de la famille, Paula passe son temps à leur servir d’interprète – tout en les aidant à tenir leur ferme et à vendre leurs fromages au marché.

La surdité est donc un des thèmes principaux du film et j’ai trouvé cet aspect aussi intéressant que bien traité : une grande place est accordée à la langue des signes, certains dialogues étant entièrement composés de celle-ci (le film est sous-titré) ; et la façon dont les sourds sont parfois traités par les valides est très bien illustrée via le personnage de gros biiiiip du maire. Le côté parfois anti-entendants de la communauté sourde, très fière de son identité, est également représenté – notamment à travers une scène où la mère de Paula lui avoue avoir été déçue que sa fille soit née entendante (ma tête à ce moment-là : 0_0).

La Famille Bélier est aussi magnifiquement interprété. François Damiens et Karin Viard sont formidables dans le rôle des parents : il y a une vraie alchimie entre les deux acteurs, qui parviennent de plus à être extrêmement expressifs sans prononcer un seul mot de tout le film (leur scène de ménage en LSF est juste à mourir de rire). Eric Elmosnino campe un prof de musique inénarrable ; quant à Louane Emera, je l’ai trouvée excellente et lumineuse dans le rôle de Paula.

Enfin, le film fonctionne sur un mélange assez bien dosé d’humour et d’émotion – mention spéciale aux deux dernières séquences qui m’ont fait pleurer comme une madeleine.

Au fait, tout le monde parle de Je vole, la chanson de Michel Sardou et pour cause : elle est le prétexte de la plus belle scène du film. 

8 réflexions au sujet de « La famille Bélier »

  1. Je vais aussi rarement au ciné voir les films français mais je serais bien allée voir celui-ci. Mais il est sorti juste après mon retour en Tunisie en décembre. Mais bon si ça se trouve il passera encore quand je vais revenir quelques semaines dans mon chez-moi français en mars. 🙂

    • Vu qu’il est à l’affiche depuis un mois et demi, y compris par chez moi où les films restent rarement en salle plus de 3 semaines, ça peut le faire 🙂

  2. Perso, je ne regarde quasiment que des films français… ou des films d’auteur (ça fait snob aussi les films d’auteurs -_- ). En revanche, Karin Viard… Comment dire ? C’est LA raison qui fait que je n’irais pas voir ce film. Elle m’insupporte.

  3. Du rire et des larmes pour ma part ! J’ai beaucoup aimé la scène de l’audition, très émouvante ! Et j’ai adoré le prof de musique, blasé d’être là !!!!!

    • Le prof de musique est excellent, j’étais pliée chaque fois qu’il ouvrait la bouche 🙂

      Et la scène de l’audition est sublime !

Dites un truc chouette, un truc à paillettes, un truc qui fait des claquettes ou même un truc qui n'a ni queue ni tête :-)