Bref, j’ai lu Anna Karénine

Il y a des années dont on donnerait un mois pour cinquante kopecks, et il y a des minutes qu’on ne céderait à aucun prix.

Bref, fin 2012 une nouvelle adaptation d’Anna Karénine est sortie, avec Keira Knightley dans le rôle-titre et Joe Wright à la réalisation, et comme j’adore Keira et Joe j’ai aussitôt eu envie d’aller voir le film, et comme j’ai eu envie d’aller voir le film je me suis dit que ça serait bien de lire le roman de Tolstoï avant (évidemment, au moment où j’écris ces lignes, je n’ai toujours pas vu le film 😀 )

Anna Karénine de Tolstoï

Bref, comme la littérature russe et moi on n’est pas trop copines en général, que Tolstoï et moi on n’est pas trop copains en particulier, et qu’Anna Karénine me fichait la trouille avec ses mille pages, le bouquin est resté un certain temps sur ma table de chevet. Je le regardais, il me regardait, je détournais les yeux mais il continuait à me fixer. Bref, je commençais à me dire que je n’allais jamais réussir à l’ouvrir lorsque je suis tombée sur la nouvelle édition avec l’affiche du film en couverture et comme je ne suis rien d’autre qu’une lectrice superficielle, je l’ai achetée pour me motiver ; ça a fonctionné et j’ai entamé Anna K, ainsi que je l’ai surnommée.

Bref, « toutes les familles heureuses se ressemblent » peut-être mais ce qui est certain ce que c’est ce récit ne ressemble pas à ce que j’avais imaginé avant de l’ouvrir (j’en avais pourtant lu une version abrégée lorsque j’étais collégienne mais à part la fin, je n’en avais conservé aucun souvenir) : je croyais qu’il se focalisait exclusivement sur Anna mais non ; j’étais persuadée qu’il s’agissait d’une grande histoire d’amour et ça l’est, même si ce n’est pas celle à laquelle je m’attendais ; et je l’avais catalogué comme « difficile à lire » alors qu’il ne l’est pas du tout ! Certes, le texte est dense, et nécessite une certaine concentration ; mais il est en même temps fluide et plaisant à lire (cela dit je soupçonne la traduction, que j’ai parfois trouvée un peu trop moderne, d’y être pour beaucoup). Et en dépit de nombreuses descriptions et digressions qui tirent parfois un peu trop en longueur (comme celles sur l’agriculture de l’époque ou les scènes de chasse), l’histoire est captivante.

Bref, j’ai fait connaissance avec les Oblonski, les Karénine, les Stcherbatski, Lévine et Vronski. Stiva Oblonski, le frère d’Anna, m’a bien fait rire et j’ai éprouvé beaucoup de sympathie pour sa femme Dolly. J’ai tout de suite adoré Lévine ainsi que Kitty Stcherbatski, la sœur de Dolly. J’ai adoré la romance de Lévine et Kitty, ces deux-là m’ont beaucoup touchée et m’ont même fait couiner 🙂 . En revanche, j’ai été très déçue de l’histoire entre Anna et Vronski qui n’a absolument rien d’une grande histoire d’amour mais qui n’est rien d’autre qu’une petite liaison sordide entre deux êtres qui n’aiment finalement qu’eux-mêmes (je ne comprends pas comment ils peuvent être régulièrement classés parmi les plus grands couples de la littérature ! Et oui je sais, on va me dire que c’est la même chose pour Heathcliff et Cathy que pourtant j’adore. Sauf que non, pour moi ce n’est pas du tout pareil 😛 ). J’ai immédiatement détesté Vronski et je me suis demandé ce qu’Anna pouvait bien trouver à ce petit freluquet sans intérêt. De toute façon, Anna m’a agacée dès le départ et plus le roman avançait, plus elle m’était antipathique : je n’ai pas réussi à ressentir la moindre compassion pour elle, et je l’ai trouvé hypocrite, égoïste, vaine et stupide. Elle m’a laissée totalement froide. Quant à son mari, Alexis Karénine, je l’ai tour à tour apprécié puis détesté, je l’ai traité d’handicapé émotionnel, il m’a énervée puis je l’ai pris en pitié : au final, je l’ai bien aimé.

Bref, j’ai lu Anna Karénine et j’ai beaucoup aimé même si j’en suis sortie un peu désappointée !

20 réflexions au sujet de « Bref, j’ai lu Anna Karénine »

  1. Il faut que je lise ce bouquin. J’ai vu l’adaptation en question avec la jolie Keira et c’est top surtout d’un point de vue mise en scène : le film est tourné comme une pièce de théâtre, au sens littéral (on voit les décor, la scène etc… et ça se mêle aux scènes plus traditionnelles)

  2. Je vais être la dernière à avoir lu ce roman ! J’avais commencé et par manque de temps ( oui, car même fluide comme tu dis, il faut de l’attention…) mais j’espère le rouvrir bientôt et voir les multiples adaptations par la même occasion !

    • Oui, il se lit facilement, mais c’est tout de même un texte riche, donc il faut être concentré 🙂

      Pour les adaptations, c’est vrai qu’il y en a eu un tas ! Je veux absolument voir celle de 1948 avec Vivien Leigh (parce que j’adore cette actrice), l’adaptation avec Keira Knightley et on m’a conseillé la mini-série de 2000. Par contre, on m’a déconseillé celle avec Sophie Marceau.

    • Faut se lancer ! Mais je sais, plus facile à dire qu’à faire, j’ai une liste de livres-à-lire-un-jour longue de dix kilomètres 🙂

  3. Aaah, dans mes bras ! 🙂 Je suis entièrement d’accord avec toi sur l’histoire entre Vronski et Anna, deux personnages que je n’ai pas particulièrement aimés. Anna n’est qu’une égoïste et Vronski un connard immature ! Mais heureusement, tout le reste du livre est vraiment très bien et mon chouchou a été Levine. En tout cas, j’avais énormément apprécié cette lecture l’été dernier.

    • Mais ouiiiii, lol ! Je n’arrive pas à comprendre ce qu’elle trouve à Vronski ! Ok, Alexis Karénine n’est pas génial mais franchement, Vronski, au secours 🙂

      Et Lévine <3

  4. J’avais envie de frapper Anna pendant la lecture. Au début elle me touchait car à cette époque les gens ne choisissaient pas vraiment la personne avec qui se marier mais en la voyant avec Vronsky, j’ai eu envie de la tuer.

    • Oui moi aussi, au début j’étais prête à lui trouver des excuses même si je ne l’aimais pas. Mais Vronski, c’est juste pas possible 🙂

  5. Bravo ! Tu as réussi à lire ce pavé !
    Je ne l’ai jamais lu et je ne pense pas m’y attaquer un jour ^^
    Pour une fois je me contenterai du film :))

    • Merci 🙂
      Et je comprends. Je viens de finir Guerre et Paix et en ce qui me concerne, j’en ai fini avec Tolstoï pour dans cette vie, looool 😀

  6. On a la même opinion sur Anna et Vronski ^^ Je ne les supportais pas pendant ma lecture. Déjà le meilleur c’est Lévine ! C’est simple, quand on parlait de lui j’étais toute attentive et puis quand on revenait aux péripéties de notre chère Anna j’étais en mode *tu peux le faire, Lévine n’est pas loin* XD En fait, quand on me parle d’Anne Karénine, on me parle de Lévine avant tout 😀 Moi aussi, en le commençant je m’attendais à une écriture dure mais c’est vrai que Tolstoï avait un style d’une modernité étonnante. Mais bon, les passages théoriques sur l’agriculture avait tendance à m’endormir (malgré tout l’amour que je portais pour Lévine 🙂 )
    Tu dois être super fière de toi maintenant (perso, c’était mon sentiment en le terminant ! ça me donne envie de le relire tiens pour retrouver mon personnage adoré ^^)

    • Mais oui, lol, c’est ça, on tient le coup parce qu’on veut savoir pour Lévine et Kitty 🙂 Si ça n’avait été qu’Anna et Vronski, je crois que j’aurais laissé tomber !

      Oui, j’étais contente de l’avoir lu ! Depuis je suis aussi venue à bout de Guerre et Paix, et là pour le coup, je suis vraiment fière de moi 🙂

  7. Contente que tu l’aies finalement fini ;). Comme quoi tout vient à point à qui sait persévérer :D. J’avais adoré ma lecture et j’ai aussi adoré l’adaptation! Le couple Anna/Vronski ne fait pas partie de mes préférés mais j’ai quand même été touchée par leur histoire. Je pense que l’adaptation m’a grandement aidé vu que je l’ai vu avant de lire le roman x).

  8. clap clap clap.
    Je te félicite. Pour ma part je me suis arrêtée à un quart. Trop d’ennui, trop de livres qui me tentaient à côté pour passer un mois dessus. J’y reviendrai peut-être, un jour…

    • Franchement, sans Lévine et Kitty, je crois que j’aurais fini par laisser tomber. Aussi je l’ai lu par parties, ça aide 🙂

    • Oui j’ai l’impression que soit on aime soit on déteste le couple Anna-Vronski ! Heureusement qu’il n’y a pas qu’eux dans le roman 🙂

Dites un truc chouette, un truc à paillettes, un truc qui fait des claquettes ou même un truc qui n'a ni queue ni tête :-)