Mange, prie, aime – Elizabeth Gilbert

A 31 ans, la journaliste et auteure américaine Elizabeth Gilbert réalise brusquement qu’elle ne veut plus de la vie qu’elle mène. Elle quitte alors son mari et se lance presque aussitôt dans une autre histoire d’amour qui se termine mal. Dépressive, rongée par le doute, Liz ne sait plus où elle en est : son divorce se passe mal et elle ne sait plus quoi faire pour aller mieux. Au bout de deux ans d’épreuves, elle décide de prendre une année sabbatique et de séjourner successivement en Italie, en Inde et en Indonésie – à la recherche du bonheur mais surtout d’elle-même.

(Cette chronique fut initialement publiée en novembre 2010 sur la V1 du blog)

Mange prie aime - Elizabeth Gilbert - Caro Bleue Violette

Continuer la lecture

Bet Me – Jennifer Crusie

Minerva Dobbs, 33 ans, se fait larguer dans un bar trois semaines avant le mariage de sa sœur : cependant, ce qui l’ennuie le plus ce n’est pas tant de perdre ce crétin de David mais le fait de se retrouver sans cavalier pour la noce, ce qui va encore apporter de l’eau au moulin de sa mère qui passe son temps à la critiquer. Quelques minutes plus tard, Min surprend un pari dont elle fait l’objet entre David et Calvin Morrisey, un beau gosse à la réputation de tombeur : le premier laisse un mois au second pour mettre Min dans son lit. D’abord furieuse, elle réalise ensuite qu’elle pourrait tourner la situation à son avantage : après tout, elle a besoin d’un cavalier.

Bet Me - Jennifer Crusie - Caro Bleue Violette

Continuer la lecture

Trois thrillers plutôt chouettes

Je lis peu de thrillers car je suis assez particulière en la matière : je n’aime pas lorsqu’ils sont trop violents (encore moins lorsqu’ils sont carrément gore), et je préfère lorsqu’ils sont psychologiques. Les trois thrillers dont je vais vous parler appartiennent justement à cette catégorie : Shutter Island, lu en 2010 ; Les visages, lu en 2011 ; et L’enfant sans nom, lu en 2012.

Trois thrillers - Shutter Island

Continuer la lecture

La nostalgie de l’ange – Alice Sebold

Chronique initialement parue en 2010 sur la V1 du blog

Nom de famille : Salmon, saumon comme le poisson ; prénom : Susie. Assassinée à l’âge de quatorze ans le 6 décembre 1973.

Susie a 14 ans lorsqu’elle est violée puis tuée par l’un de ses voisins, George Harvey. Elle laisse derrière elle ses parents, sa sœur cadette Lindsay, et son petit frère Buckley. Ces derniers sont anéantis par le chagrin, d’autant plus que le corps de Susie n’a pas été retrouvé et que l’enquête sur sa disparition n’avance pas. Cependant Susie n’est pas partie bien loin : du haut de son paradis, elle se met à observer ses proches – ainsi que son meurtrier.

La nostalgie de l'ange d'Alice Sebold, édition de poche

Continuer la lecture