Où je midinette sur Jim Caviezel

Séries vues en 2013

Où je midinette sur Jim Caviezel - 1

Person of Interest. L’année dernière (2013 donc – vu que j’ai originellement écrit cet article en 2014), j’ai eu deux gros coups de cœur sériesques et le premier d’entre eux est Person of Interest. Je vais vous faire un aveu : j’ai regardé le premier épisode sans vraiment savoir de quoi ça parlait, uniquement parce que j’avais vu que le rôle principal était tenu par Jim Caviezel et que je suis grave amoureuse de cet acteur depuis Angel Eyes (un film dans lequel il joue avec Jennifer Lopez. Oui, bon, ça va. Je n’y peux rien, j’adore ce film 😛 ). Cela dit, ma midinetterie a payé car j’ai accroché dès le début !

Pour ceux qui ne connaissent pas du tout Person of Interest, je rappelle brièvement de quoi il s’agit : John Reese, ex-agent de la CIA en disgrâce, est engagé par Harold Finch, un mystérieux milliardaire qui a conçu une machine capable de prédire des crimes à venir. Cette machine désigne (grâce à leur numéro de sécurité sociale) les personnes impliquées et John doit leur venir en aide ou les empêcher de commettre un crime, selon qu’elles sont victimes ou coupables. Il est officieusement secondé par deux inspecteurs de police, Joss Carter et Lionel Fusco.

Au début, je trouvais cette histoire de machine omnisciente un peu vague, mais on a droit à des flashbacks qui nous expliquent comment et pourquoi la machine a été fabriquée, et ça finit par faire sens. J’adore le personnage de John Reese qui est sacrément intrigant (et irrésistible *sigh*), de même que celui d’Harold Finch qui est super touchant.  Le duo Jim Caviezel – Michael Emerson fonctionne à merveille, et il y a une bonne alchimie entre les quatre personnages principaux, les deux autres étant Carter et Fusco. Leurs interactions sont excellentes : à noter qu’il y a beaucoup d’humour dans cette série.

Néanmoins, après la première saison, je craignais un peu que ça ne devienne trop répétitif, mais la seconde saison s’est achevée il y a quelques semaines (en diffusion française) et je peux vous dire que je suis toujours aussi accro ! Les scénaristes ont su renouveler l’intrigue de fond, en introduisant notamment deux nouveaux personnages féminins récurrents. Tiens d’ailleurs, il s’agit d’un autre aspect que j’apprécie dans cette série : les personnages féminins sont forts, que ce soit celui de l’agent Carter ou ceux des deux nouvelles recrues.

***

Où je midinette sur Jim Caviezel - 2

Homeland. J’ai résisté à Homeland pendant un bon moment, persuadée que ce n’était pas le genre de série qui allait me plaire : pour moi, ça ressemblait un peu à 24, série qui m’a très vite lassée et dont je n’ai d’ailleurs pas vu les dernières saisons. Cependant, certains membres de mon entourage n’arrêtaient pas de me dire que je devrais m’y mettre parce que j’allais adorer. A l’occasion de sa diffusion sur D8 à l’automne dernier, je me suis finalement décidée à y jeter un œil et là encore, dès le premier épisode, j’étais cuite ! A tel point que je suis allée terminer la première saison sur Internet, que j’ai enchaîné direct avec la deuxième et que j’ai suivi la troisième au rythme de la diffusion américaine. Homeland est donc mon second coup de cœur sériesque 2013.

Carrie Mathison, agent de la CIA souffrant secrètement de troubles bipolaires, est persuadée que le Marine Nicholas Brody, de retour aux Etats-Unis après avoir été prisonnier d’Al-Qaïda pendant 8 ans, a été retourné et prépare un attentat contre son propre pays. Aidée par Saul Berenson, son collègue et mentor, elle tente de prouver sa théorie.

Côté scénario, cette série vous retourne le cerveau, surtout dans la première saison. Comme on nous donne tout de suite la réponse à certaines questions, j’ai passé les premiers épisodes à me demander à quoi les scénaristes pouvaient bien jouer à brûler aussi rapidement leurs vaisseaux ; mais parvenue au milieu de la saison, j’ai réalisé qu’en fait le procédé de dévoiler des éléments qu’on ne s’attendait pas à voir dévoilés si tôt est une des caractéristiques de la série et sert à mieux nous manipuler. On croit deviner de quoi il retourne tout en ayant le sentiment d’être en train de se faire balader en beauté, et balader on se fait bel et bien !

Un autre élément que j’apprécie dans Homeland, c’est que la représentation de l’islam est moins manichéenne que dans beaucoup d’autres séries américaines (même si les méchants sont encore et toujours des terroristes islamistes). Bon à la longue, quelques défauts sont apparus, certaines choses sont un peu « grosses » pour être crédibles. Et il y des intrigues secondaires dont on se fiche éperdument (comme toutes celles qui concernent Dana, la fille de Brody). Cependant, au bout de trois saisons, je trouve que la série n’a pas faibli en qualité et est parvenue à se renouveler.

Côté interprètes, là encore c’est une vraie réussite. Et pourtant Dieu sait qu’avant Homeland je n’étais pas fan de Claire Danes, qui avait tendance à me taper sur le système ! Mais elle est absolument phénoménale dans le rôle de Carrie Mathison. Damian Lewis, quant à lui, est excellent en Nicholas Brody : impossible de l’aimer, mais je ne suis pas non plus arrivée à le détester. J’aimais déjà beaucoup Mandy Patinkin dans Esprits Criminels, je l’apprécie encore plus ici dans le rôle de Saul Berenson. Enfin, j’aime aussi beaucoup un protagoniste qui n’apparaît que dans la seconde saison, un agent de la CIA nommé Peter Quinn et qui est joué par le très craquant Rupert Friend… :mrgreen:

***

Où je midinette sur Jim Caviezel - 3

Kaamelott. L’été dernier, j’ai traversé une période où j’avais bien besoin de rire alors j’ai regardé l’intégrale de Kaamelott. Bien que fan de cette série, je me suis rendue compte que je n’avais jamais vu les épisodes dans l’ordre et surtout que je n’avais jamais vu la fin du Livre VI !

Et je me marre toujours autant ! J’apprécie l’évolution de la série contrairement à beaucoup de fans et je suis définitivement amoureuse d’Alexandre Astier (*soupir*).

***

Où je midinette sur Jim Caviezel - 4

Defiance. Pas mal de monde m’ayant parlé de Defiance, j’ai cédé à la curiosité et j’ai visionné la première saison. La Terre a été colonisée par des extraterrestres appelée les Votans (qui comptent plusieurs races différentes) et dans la ville de Defiance les humains et les aliens tentent de vivre ensemble malgré les tensions (surtout que les différentes sortes de Votans ne s’entendant pas entre eux). C’est dans ce contexte que Nolan, le personnage principal, et sa fille adoptive alien Irisa, débarquent à Defiance.

Si j’ai trouvé cette saison sympa, j’avoue que la série ne m’a pas suffisamment passionnée pour que j’aie envie de regarder la suite !

***

Où je midinette sur Jim Caviezel - 5

Under the Dome. Je n’ai pas lu le roman de Stephen King (et je ne le ferai pas, Stephen King et moi sommes fâchés depuis longtemps ^^) mais les bandes-annonces de la série avaient titillé ma curiosité. Même si l’on devine assez rapidement l’origine du dôme (au bout du premier épisode, j’avais une théorie que je suis allée confirmer sur Internet), il y a quelques personnages intéressants (pour ceux qui regardent, j’aime beaucoup Julia et Barbie, et j’adore Norrie – en revanche Angie me tape fortement sur le système !) et j’ai bien aimé cette première saison, sans non plus être accro à la série. En tout cas, je regarderai la seconde saison, même si je crains que ça ne devienne un peu trop répétitif.

***

Où je midinette sur Jim Caviezel - 6

Vampire Diaries. Tombant régulièrement sur la diffusion française en zappant, j’ai fini par être intriguée par cette série qui ne me disait pourtant absolument rien mais que beaucoup de blogolectrices adorent. J’ai donc entamé la première saison. Eh bien, j’avais raison, ce n’est définitivement pas pour moi, j’ai tenu à peine cinq épisodes ! Je suis désolée pour les fans, mais qu’est-ce que c’est mauvais ! Ça m’a donné l’impression d’être un hybride raté entre Buffy etTwilight, et bon sang qu’est-ce que les acteurs jouent mal (et non Ian Somerhalder ne suffit pas à lui seul, étant donné que je dois être la seule fille de la planète à laquelle il ne fait ni chaud ni froid – surtout qu’il est affreusement maquillé dans la série ^^ ) ! Seul point positif : la B.O !

***

Où je midinette sur Jim Caviezel - 7

Game of Thrones. Alors là, je sens que je ne vais pas me faire que des amis mais bon, tant pis, j’assume ! Pour être franche, je savais dès le départ que ce n’était pas une série pour moi : je n’aime pas la high fantasy, et j’ai beaucoup de mal avec la violence et le sexe gratuits… trois éléments qui sont la quintessence de GOT, du coup il était évident que ça ne pouvait pas marcher !

Mais à force de voir passer des statuts Facebook sur cette série, j’ai fini par céder à la curiosité lorsque D8 l’a diffusée. J’ai tout de suite compris que j’allais avoir du mal (surtout que dès le premier épisode, on découvre une relation plus que malsaine entre deux des protagonistes) mais comme j’ai apprécié les personnages de Daenerys et d’Aria, j’avais décidé de m’accrocher au moins jusqu’à la fin de la première saison. Sauf que dans le cinquième épisode, un personnage sectionne brusquement la tête d’un cheval, là comme ça, sans la moindre raison, ce qui a failli me rendre malade. J’ai tout de suite stoppé mon visionnage et j’ai su que pour moi, l’aventure Game of Thrones s’arrêterait là. Cette série est trop malsaine pour la petite chose sensible que je suis 😆 !

2 réflexions au sujet de « Où je midinette sur Jim Caviezel »

  1. Kaamelott est LE remède dans les moments difficiles ^^
    Je suis GoT comme tout le monde (mouton aha), et j’ai souvent du mal à regarder certains passages. Je ne suis pas du tout fan des scènes très gores à la limite du supportable (je ferme très souvent les yeux en cours d’épisodes V_V). Donc je regarderai la saison 5 mais d’un oeil distrait 😉

    • Oui, Kaamelott est un antidépresseur efficace ! J’ai beau avoir vu certains épisodes dix fois, je me marre toujours autant chaque fois 🙂

      Looool pour GOT ! Moi je fais ça devant Walking Dead, généralement j’ai les mains devant les yeux la moitié de l’épisode… Mais comme je veux savoir ce qui arrive aux personnages, je continue à regarder ^^

Dites un truc chouette, un truc à paillettes, un truc qui fait des claquettes ou même un truc qui n'a ni queue ni tête :-)