Back
Image Alt

Les bienfaits potentiels de l’huile de chanvre pendant la grossesse et les précautions à prendre

La grossesse peut s’accompagner de nombreux inconforts physiques et changements d’émotions. Face à ces challenges, certaines femmes enceintes se tournent vers des solutions naturelles comme l’huile de CBD. 

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD, ou cannabidiol, est un composé du cannabis sativa. À la différence du THC (tétrahydrocannabinol), il n’a pas d’effet psychotrope. Plébiscité pour ses propriétés apaisantes, le CBD agit sur le système endocannabinoïde du corps. Il est commercialisé sous forme d’huile sur https://lejardinducbd.com/product-category/huiles-cbd/. Il pourrait soulager certains problèmes liés à la grossesse tels que les nausées ou les douleurs. 

A voir aussi : Un rachat de luxe en ligne pour revendre vos produits de luxe

Quels sont les avantages potentiels du CBD pendant la grossesse ?

Plusieurs études sont menées pour mieux comprendre les effets du CBD durant la grossesse. Elles suggèrent que cette molécule pourrait :

  • Soulager les nausées matinales : des recherches animales indiquent que le CBD atténue les vomissements induits par la grossesse.
  • Réduire l’anxiété et l’insomnie : le CBD interagit avec les récepteurs du cerveau impliqués dans la régulation des émotions et du sommeil. 
  • Atténuer les douleurs : au niveau des récepteurs du système nerveux, le CBD régule la sensation de douleur.

Plus de recherches sont nécessaires avant de confirmer les bienfaits du CBD sur la grossesse.

Lire également : Les astuces pour adopter les couleurs vives avec classe

Quelles sont les précautions à prendre ?  

Bien que le CBD ne présente pas de risques pour la mère ou le fœtus selon certaines études précliniques, on manque de recul sur ses effets à long terme. Par précaution, il est recommandé :

  • De ne pas utiliser de CBD pendant le 1er trimestre car c’est une période critique de développement du fœtus.
  • De choisir une huile produite de façon contrôlée, sans pesticides ni métaux lourds, afin d’éviter toute contamination. 
  • De commencer par de faibles doses et d’arrêter l’usage en cas d’inconfort. 
  • De consulter un médecin avant toute auto-médication, surtout si l’on prend d’autres médicaments.

Les femmes enceintes désirant utiliser le CBD devraient le faire seulement après avoir pesé les risques et bénéfices avec leur praticien. Pour l’instant, une alimentation équilibrée et le repos restent les meilleures options.

Quelle posologie adopter ?

Aucune posologie n’a été établie pour la grossesse. Faute de recommandations claires, il vaut mieux débuter par de très faibles doses comme 5-10 gouttes par jour d’une huile à 2-5% de CBD, en l’augmentant progressivement seulement si nécessaire et sous contrôle médical. 

Choisissez une huile issue de l’agriculture biologique. Les cultures biologiques sont exemptes de pesticides, herbicides et autres produits chimiques susceptibles d’impacter votre santé ou celle du bébé.

Vérifiez également que l’huile ne contient aucun solvant résiduel, comme des solvants pétrochimiques utilisés lors de l’extraction du CBD. Cependant, ils doivent être éliminés par la suite. 

Assurez-vous aussi de sa teneur exacte en CBD, car une dose trop élevée n’est pas recommandée pendant la grossesse. Optez pour des huiles dont le pourcentage en CBD est clarifié par des analyses de laboratoire. Préférez également les marques fournissant des certificats d’analyse afin de contrôler l’absence de métaux lourds.

En conclusion, le CBD pourrait présenter certains avantages pour soulager les inconforts de la grossesse mais nécessite encore des recherches. La prudence est de mise, et il vaut mieux éviter son usage pendant le premier trimestre ou se faire accompagner par un médecin. Votre bien-être et celui de bébé primeront toujours sur les bienfaits potentiels du CBD.