Sherlock Holmes # 2 : A Scandal in Bohemia

Pour Sherlock Holmes, elle est toujours la femme. Il la juge tellement supérieure à tout son sexe, qu’il ne l’appelle presque jamais par son nom ; elle est et elle restera la femme.

Un bref billet sur l’histoire qui ouvre le premier recueil de nouvelles du Canon, Les Aventures de Sherlock Holmes. J’ai lu A Scandal in Bohemia dans le cadre d’une lecture commune au long cours du Canon : je vous invite donc à aller consulter les avis de mes copinautes Syl et Arieste, ainsi que la page Oh Sherlock you are merveilleux si vous avez envie de nous rejoindre 🙂 .

scandal - A Scandal in Bohemia

©Sidney Paget

Holmes et Watson viennent en aide au roi de Bohême, soumis au chantage d’une aventurière : Irene Adler. Celle-ci menace d’envoyer un cliché compromettant à la fiancée du souverain et ce dernier charge donc Sherlock de remettre la main sur cette photographie.

Scandale en Bohême est l’une des nouvelles holmésiennes les plus connues à cause du personnage d’Irene, qui n’apparaît pourtant jamais directement dans le récit, Watson ne l’apercevant que de loin – ce qui est dommage au vu de l’intéressante personnalité qu’elle semble posséder, mais ce qui laisse cependant une plus grande liberté d’interprétation pour ses incarnations à l’écran. Si Irene Adler est devenue culte, c’est parce qu’elle met Holmes en échec, ce qui provoque chez lui un tel sentiment de respect qu’à ses yeux elle devient LA femme (et ce qui entretient le doute à propos de la misogynie supposée de Sherlock dont je parle dans ma chronique du Signe des Quatre).

Aurait-il donc éprouvé à l’égard d’Irène Adler un sentiment voisin de l’amour ? Absolument pas ! Son esprit lucide, froid, admirablement équilibré répugnait à toute émotion en général et à celle de l’amour en particulier. Je tiens Sherlock Holmes pour la machine à observer et à raisonner la plus parfaite qui ait existé sur la planète ; amoureux, il n’aurait plus été le même.

Cette enquête permet également à Holmes et Watson, que le mariage de ce dernier avait un peu éloignés durant quelques mois, de se retrouver et de renforcer leurs liens :

– A propos, docteur, j’aurais besoin de vos services.
– Vous m’en voyez réjoui.
– Cela ne vous gênerait pas de violer la loi ?
– Pas le moins du monde.
– Ni de risquer d’être arrêté ?
– Non, si la cause est bonne.
– Oh ! La cause est excellente !
– Alors je suis votre homme.
– J’étais sûr que je pourrais compter sur vous. 

Pour la petite anecdote (oui j’aime bien les petites anecdotes ^^), le royaume de Bohême existait vraiment du temps d’Arthur Conan Doyle. En revanche, la dynastie dont est issue le souverain qui fait appel à Sherlock Holmes est fictive, le titre de roi de Bohême était porté par l’empereur d’Autriche : à l’époque c’était Franz Joseph I, le mari de Sissi 🙂 .

2 réflexions au sujet de « Sherlock Holmes # 2 : A Scandal in Bohemia »

  1. Moi ? J’aurais aimé qu’il la revoie plus tard dans ses enquêtes. Pas dans celle-ci, mais plus tard… qu’ils jouent un cache-cache « semi-amoureux ». Est-ce que Doyle était romantique ?
    La suite pour le 14.03 ? J’attends ta réponse…

    • Ah oui, une partie de cache-cache amoureux aurait été piquante 🙂

      Bien que pour ma part, je vois Holmes et Watson comme un couple… même si Watson est marié et qu’il ne se passe rien, lol.

      Ouiiiiiii pour le 14 mars et La Ligue des Rouquins !

Dites un truc chouette, un truc à paillettes, un truc qui fait des claquettes ou même un truc qui n'a ni queue ni tête :-)