Moi après mois : Mai 2017

Moi après mois est un rendez-vous créé par Moka et dans lequel on liste tous nos petits riens ou nos grands touts du mois qui vient de s’écouler…

Groot- Gardiens de la Galaxie - Moi après mois mai 2017

Le ciel qui tombe sur la tête de notre famille – Pleurer et prier – Get well soon ♥ –  Ce pays qui est le mien mais dans lequel je me reconnais de moins en moins –  La peur au ventre, désormais – Faire ma Big Bang Crise d’Angoisse annuelle – Et ma pote l’Insomnie qui revient squatter le bord de mon lit –  Fondre pour Groot – MiniRadar à knackis – Un mug Alice in Wonderland – Avoir un crush sur un gorille italien et craquer sur Assaad Bouab dans Dix pour cent  – Et ça continue encore et encore 😥 – Le stade abeille – Comment ça, tu croquais les fèves directement dans leurs cosses ?! – Le temps des cerises et de cette insouciance qui ne reviendra jamais – Le retour en force de la Grande Méchante D – Découvrir le concept de quantum immortality et être obsédée par l’idée que quelque part il y a une version de moi qui n’a pas raté sa vie – Down the rabbit hole again – Off with my head ?

Je vous souhaite un délicieux mois de juin ♥

 

6 réflexions au sujet de « Moi après mois : Mai 2017 »

  1. Alors cette vilaine D ne veut pas te laisser tranquille ? 🙁 Ça n’a pas l’air d’avoir été un super mois de mai ma Caro, j’espère que juin sera meilleur. Et rien de tel qu’un Baby Groot pour fondre effectivement. Il faudrait qu’on en ait toutes un pour lui faire des câlins quand ça va pas. Bisous.

    • En ce moment la Grande Méchante D tient la grande forme, oui 😛

      Mai a été effectivement compliqué, et juin l’est aussi jusqu’à présent – mais au moins j’ai commencé la plage et tant qu’il y a la mer, y’a de l’espoir ^^

      Merci ma Frankie, un bon mois de juin à toi aussi ♥

  2. Ouh là, je suis directement passée par la case « moi par mois » en revenant sur ton blog, j’aurais aimé y lire autre chose…pour ta famille j’espère que ça va à peu près, et qu’il ne s’agit de rien de définitif, pour la vilaine D, tu finiras par l’avoir j’en suis sûre, quand à la version de soi qui n’a pas raté sa vie, t’inquiète on la cherche tous au final, mais je doute qu’elle existe vraiment, c’est comme le prince charmant, la bonne mère ou l’enfant parfait, ce sont des mythes.
    Ne me remercie pas de ce comm enthousiaste et positif, la canicule de juin a eu ma peau.
    Prends soin de toi Caro

    • Ton commentaire m’a fait marrer alors si, je dirais qu’il est positif 🙂

      Pour le truc familial, c’est grave mais pas définitif et c’est en bonne voie, donc ça ira sûrement.

      La bonne version de moi, j’espère ne pas avoir à attendre de sauter dans une autre dimension pour la trouver ! C’est ça la théorie de la quantum immortality, l’idée que lorsqu’on meurt on saute en fait dans une autre dimension parallèle, dans une autre version de nous-mêmes. Depuis que j’ai découvert ça, je suis complètement obsédée par cette idée.

      La canicule, m’en parle pas ! J’ai l’impression d’avoir le cerveau liquéfié 😛

      Merci Galéa, je suis ravie de te revoir dans les parages 🙂

  3. C’est couillon quand on connaît pas les gens et qu’on comprend pas tout du coup mais qu’on aimerait quand même laisser un mot pour dire hey !
    Voilà, voilà !

    • Ah oui mais c’est le principe du truc, c’est un peu Radio Londres parfois :  » Le stade abeille, je répète, le stade abeille » 😛 ! En fait c’est mon neveu de deux ans et demi qui le mois dernier voyait des abeilles dans chaque insecte qui passait ^^

      J’adore lire ce rendez-vous chez les autres mais j’avoue que parfois moi aussi ça me frustre un peu de ne pas tout comprendre.

      Mais rien n’empêche de dire « hey » tout de même et ça me touche que tu aies pris le temps de le faire, alors merci 🙂

Dites un truc chouette, un truc à paillettes, un truc qui fait des claquettes ou même un truc qui n'a ni queue ni tête :-)