Une photo, des mots #14 : Angela fait un voeu

Toutes les semaines, Leiloona du blog Bricabook nous propose un atelier d’écriture basé sur le principe suivant : une photo à partir de laquelle on doit inventer une histoire.

Ce texte est inspiré d’un rêve que j’ai fait juste après avoir vu cette photo. Quand je dis que je fais des rêves chelous… 😛

Arbre à souhaits - Angela fait un vœu - Une photo, des mots

Angela soupira discrètement lorsque leur guide, dont elle avait oublié le prénom (Gunthër ? Gustav ?), s’arrêta de nouveau, cette fois-ci devant un arbre auquel était suspendue une multitude de petits papiers colorés recouverts d’inscriptions en toutes sortes de langues (apparemment, l’endroit attirait de nombreux touristes. Angela ne s’en serait jamais doutée), et entreprit de leur expliquer les origines de cet arbre à souhaits.

Um Himmels willen, est-ce que Gerhard (Gregor ? Gottfried ? Elle était presque certaine que cela commençait par un g) allait leur raconter l’histoire de la moindre plante qui poussait dans ce parc ? Angela se demanda ce qui lui avait pris d’accepter d’aller visiter ce petit jardin botanique berlinois, qui n’avait franchement rien de remarquable. Elle devait être fatiguée lorsqu’elle avait dit oui. Ou alors elle s’était dit que cela lui ferait une sortie.

Ralf (à la réflexion, son prénom commençait plutôt par un r. Rudi ? Roger ?) acheva enfin son monologue sur l’arbre à souhaits… et enchaîna avec un exposé sur les différentes façons de faire un vœu autour du monde. Angela retint à grand-peine un gémissement de détresse et observa du coin de l’œil son ministre de l’Environnement qui l’avait accompagnée et qui semblait boire les paroles de Rainer (Rolf ? Roman ? Tout compte fait, son prénom débutait peut-être par un m). Elle ricana intérieurement, sachant pertinemment que son ministre devait être en train de penser à sa prochaine partie de tennis. Une chose était sûre : elle avait effectué un bien meilleur travail que lui lorsqu’elle avait occupé son poste deux décennies plus tôt. Si elle était réélue à l’automne prochain, elle ne conserverait pas ce Dummkopf dans son gouvernement. D’ailleurs, pourquoi attendre jusque-là ? Elle avait bien envie de s’offrir un petit remaniement ministériel, tiens. Cela lui remonterait sûrement le moral : depuis l’élection de l’autre Trottel à la tête des Etats-Unis, elle était assez déprimée par la perspective de devoir se le coltiner à chaque G8 et G20, sans parler des visites d’Etat.

Angela était en train d’imaginer la tête de son ministre des Finances quand elle lui annoncerait qu’il s’occuperait désormais de l’Alimentation et de l’Agriculture, lorsqu’elle s’aperçut que Martin (Manfried ? Marcus ?) avait cessé de parler et qu’il lui tendait un bout de papier ainsi qu’un stylo en arborant un grand sourire. Ah. Allons-y pour un vœu, alors.

Elle envisagea brièvement de souhaiter que Donald se fasse dévorer par un alligator sur un parcours de golf en Floride et que Vladimir s’empoisonne avec un blini avarié, puis se dit que cela ne valait peut-être pas le coup de prendre le risque de déclencher la Troisième Guerre mondiale, au cas où son vœu reviendrait aux oreilles des deux fous furieux susceptibles concernés – surtout que l’Allemagne en avait déjà suffisamment fait en la matière, merci bien. Elle écrivit donc un truc bateau à base de paix dans le monde et suspendit son papier à l’arbre, sous le regard extasié de Tobias (Thorsten ? Thomas ? En tout cas, elle était à présent certaine que cela commençait par un t).

C’est dans la voiture qui la ramenait à son bureau que, quelques heures plus tard, Angela se souvint tout à coup du prénom du guide : Kaspar ! Elle savait bien que c’était quelque chose en k.

______

Si comme moi vous ne parlez pas du tout l’allemand :

Um Himmels willen = Pour l’amour du ciel

Dummkopf et Trottel = crétin

28 réflexions au sujet de « Une photo, des mots #14 : Angela fait un voeu »

  1. C’est vivant, gai, alerte, inattendu parfois, terriblement actuel, avec la trouvaille de ce fil rouge autour du prénom de ce pauvre guide !!!…Le nombre de fois où on a dans la tête un truc qui zonzonne comme ça en arrière plan alors même qu’on est censé prêter une oreille attentive !!!!…Si on est doué ça ne se voit pas !!…J’ai ri et beaucoup aimé ….Contente que tu sois de retour !!…
    J’ai bien apprécié le clin d’œil à la lettre K….

    • Grand merci Bénédicte 🙂

      Le plus drôle c’est que j’ai découvert en vérifiant certains détails sur le gouvernement allemand, et alors que j’avais déjà écrit mon texte, qu’il vient d’y avoir un remaniement ministériel en Allemagne !

  2. Qu’est-ce que c’est bien écrit ! Le style est extra, enlevé et drôle, à la fois dans la forme (le coup des prénoms du guide, un régal) et sur le fond (gonflée, l’Angela !)
    Mille bravos !

    • Merci beaucoup Adèle !

      Angela en est à son troisième mandat, il faut la comprendre la pauvre, elle doit en avoir marre de se farcir tous ces ministres… 😛

  3. Merci CBV pour cette belle tranche de rire que tu m’offris avec ton texte ! Tu maîtrises le style à la perfection et les touches d’humour sur l’actualité, du pur bonheur à la louche ! congrats !

  4. Excellent texte qui m’a bien fait rire! Quelle imagination! (Se faire bouffer par un alligator sur un terrain de golf… Je demande à voir! Quoique en Floride les crocos circulent un peu partout et ce sont des mastodontes à ce qu’il paraît!)

    • Merci beaucoup ! Pour les alligators sur les terrains de golf, en fait l’idée vient d’un fait divers survenu l’année dernière : en Floride, un énorme alligator a été aperçu plusieurs fois se baladant près d’un terrain de golf 😛

  5. Hahaha !!! Merci pour les traductions, je ne parle pas allemand non plus 😉
    T’as vraiment rêvé d’Angela Merkel ? mdrrr !!! j’ai déjà fait des rêves en politique moi aussi, c’était assez drôle !!!!

    • Oui j’ai vraiment rêvé d’Angela qui visitait un jardin ! 😛

      Cela dit ce n’est pas le rêve le plus chelou que j’ai fait en matière de politique. Juste après les attentats de Paris, on voyait Manuel Valls partout dans les médias : résultat, une nuit j’ai rêvé qu’on était dans une sorte d’univers dystopique et que la France était une dictature, que j’étais dans la résistance, que le chef de ladite résistance n’était autre que Manuel… et qu’on tombait follement amoureux l’un de l’autre 😯 ! Alors qu’en vrai il ne me plaît pas du tout et qu’il a l’âge d’être mon père ^^ Mais on a bien rigolé avec des copines et pendant quelques temps on l’avait surnommé « mon mari » 😆

  6. Coucou ma belle, j’ai adoré ta petite histoire, quelle imagination débordante ou plutôt quel rêve étrange ahah. Continue comme ça c’est toujours un plaisir de te lire.
    Bisous

  7. Hahaha tu m’as fait mourir de rire ! C’est sérieusement un rêve que tu as fait ?! Déjà que je trouve que je fais des rêves bizarres mais alors là tu me dépasses de plusieurs kilomètres !!! En tout cas j’adore ton écriture, c’était vraiment une super lecture 🙂

    • J’ai rêvé d’Angela Merkel visitant un parc, le reste sort de mon imagination 😛

      Mais oui je fais toujours des rêves super chelous ^^

      Merci beaucoup Alice !

Dites un truc chouette, un truc à paillettes, un truc qui fait des claquettes ou même un truc qui n'a ni queue ni tête :-)